Alithya débourse 16M$ pour l'achat d'Askida

Publié le 03/02/2020 à 15:00

Alithya débourse 16M$ pour l'achat d'Askida

Publié le 03/02/2020 à 15:00

Par Denis Lalonde
Le PDG d'Alithya, Paul Raymond

Le PDG d'Alithya, Paul Raymond (Photo: courtoisie)

Transaction toute québécoise dans l’industrie des technologies de l’information alors qu’Alithya annonce l’acquisition d’Askida pour un montant de 16 millions de dollars.

En achetant Askida, une entreprise d’assurance qualité logicielle et de développement et modernisation d’applications, Alithya recrute du même coup son équipe de 110 employés au Québec et en Ontario.

«Leur savoir-faire (d’Askida) est très complémentaire à celui d'Alithya en matière de développement applicatif et nos cultures entrepreneuriales sont similaires. Ils nous apportent aussi une expertise additionnelle en matière d'assurance qualité logicielle, ce qui nous permettra de développer de nouveaux marchés», a déclaré le président et chef de la direction d'Alithya, Paul Raymond, dans un communiqué. 

Les revenus d'Askida pour l'année fiscale 2019 ont totalisé environ 13 millions de dollars. Alithya soutient que la transaction contribuera immédiatement à sa rentabilité.

Askida compte parmi ses clients des entreprises comme Bell, Vidéotron, Sobeys, CAE, Loto-Québec, Desjardins, IA Groupe financier et Banque Laurentienne.

«L’acquisition donne un ratio évaluation/revenus de 1,2x, ce qui est inférieur au ratio de 1,5x payé pour Travercent», explique l’analyste Maher Yaghi, de Valeurs mobilières Desjardins. 

M. Yaghi estime qu’Alithya paie entre 7 fois et 7,5 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) pour Askida, ce qui est dans la portion élevée de ce que l’entreprise a payé dans ses récentes acquisitions.

Une fois la transaction finalisée, l’analyste de Desjardins estime qu’Alithya pourra compter sur un montant global de 40 à 45 millions de dollars pour poursuivre sa stratégie de croissance par acquisitions. «À notre avis, l’achat ne réduit pas l’appétit d’Alithya pour une transaction de plus grande envergure (de plus de 50M$), mais les récentes acquisitions viennent renforcer le portefeuille de propriétés intellectuelles de l’entreprise», écrit-il.

Chez Acumen Capital, l’analyste Jim Byrne estime que l’impact de la transaction sera positif pour Alithya, lui qui recommande l’achat du titre avec un cours cible sur un an de 4,75$.

Le titre d’Alithya, qui compte plus de 2000 employés, était pratiquement stable à la Bourse de Toronto en milieu d’après-midi. Le titre perdait 0,01$, ou 0,27%, à 3,75$ vers 14h45.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Alithya, CAE et WSP Global

15/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alithya, CAE et WSP Global ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Alithya reste centrée sur son objectif de doubler de taille d'ici trois ans

21/09/2021 | Denis Lalonde

Le PDG Paul Raymond cible les industries où la société voit les plus grands besoins en transformation numérique.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…