Le directeur financier de Rogers, Tony Staffieri, quitte la société

Publié le 30/09/2021 à 10:49

Le directeur financier de Rogers, Tony Staffieri, quitte la société

Publié le 30/09/2021 à 10:49

Par La Presse Canadienne

M. Staffieri avait assuré l’intégrité des rapports financiers de l’entreprise pendant près de 10 ans à titre de directeur financier. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Rogers Communications (RCI.B) a annoncé jeudi que son chef de la direction, Tony Staffieri, avait quitté l’entreprise. 

Le départ de M. Staffieri est effectif en date de mercredi. La vice-présidente principale Paulina Molnar a été nommée directrice financière par intérim. 

Le géant des télécommunications n’a pas expliqué les raisons qui ont conduit au départ de M. Staffieri. 

Le chef de la direction de Rogers, Joe Natale, a souligné que M. Staffieri avait assuré l’intégrité des rapports financiers de l’entreprise pendant près de 10 ans à titre de directeur financier. 

Mme Molnar, qui travaille pour Rogers depuis 16 ans et est active dans l’industrie des télécommunications depuis 26 ans, occupera le poste laissé vacant sur une base intérimaire.

Rogers doit publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre le 21 octobre. 

Sur le même sujet

Poussée inflationniste: des documents du ministère des Finances l'annonçaient

Une note remise au printemps à Chrystia Freeland faisait état «d’une inflation galopante» des prix à la consommation.

Des «implications considérables» si la Banque du Canada émet sa propre cryptomonnaie

Des documents montrent qu’il pourrait y avoir des effets sur l’économie si la Banque du Canada émet sa cryptomonnaie.

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Les compagnies aériennes américaines entrevoient l'éclaircie, mais après Omicron

Les compagnies ont fait face à quelques journées très compliquées en fin d’année dernière.