É-U: DoorDash, Grubhub et UberEats portent plainte contre une loi

Publié le 10/09/2021 à 11:32

É-U: DoorDash, Grubhub et UberEats portent plainte contre une loi

Publié le 10/09/2021 à 11:32

Par AFP

Cette décision est «inconstitutionnelle», représente un «abus de pouvoir inutile de la part des législateurs» et est «néfaste» pour le secteur de la restauration, estiment les plateformes. (Photo: 123RF)

DoorDash, Grubhub et Uber Eats ont déposé une plainte contre une mesure de la ville de New York, qui a décidé au début de la pandémie de limiter à 15% la commission que ces plateformes peuvent facturer aux restaurants pour chaque livraison de repas effectuée.

Le texte empêche aussi ces sociétés de facturer plus de 5% leurs autres services, comme la publicité.

La métropole américaine, qui souhaitait initialement aider les restaurants devant fermer leurs salles au printemps 2020 en raison de la propagation de la COVID-19, a décidé fin août de rendre cette réglementation permanente. Le texte doit encore être ratifié par le maire de New York, Bill de Blasio.

Cette décision est «inconstitutionnelle», représente un «abus de pouvoir inutile de la part des législateurs» et est «néfaste» pour le secteur de la restauration, estiment les plateformes dans leur plainte déposée jeudi soir devant un tribunal fédéral de la métropole américaine.

Cette mesure leur a déjà coûté «des centaines de millions de dollars américains» entre sa mise en œuvre et juin 2021, affirment-elles.

DoorDash, Grubhub et Uber Eats réclament en conséquence des dommages, sans préciser le montant, et l'annulation de la nouvelle loi.  

Leur activité s'est envolée depuis le début de la pandémie: faute de pouvoir ou vouloir aller au restaurant, de nombreux consommateurs se sont tournés vers les commandes en ligne. 

Ce tournant a permis à certains restaurateurs de garder la tête hors de l'eau quand ils ne pouvaient plus servir les clients dans en salle.

Mais plusieurs autorités locales se sont récemment penchées sur les commissions facturées, à l'instar du conseil municipal de la ville de San Francisco qui a adopté en juin une mesure similaire à celle de New York.

Sur le même sujet

Microsoft va abandonner LinkedIn en Chine, soumis à de strictes régulations

14/10/2021 | AFP

Microsoft était le dernier de la tech américain à être présent de manière légale et soutenue sur l'Internet chinois.

TikTok expose les jeunes à la désinformation sur les vaccins, selon une étude

Un enfant de 9 ans a aussi été en mesure de se créer un compte sans problème, bien que l'âge minimal soit de 13 ans.

À la une

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

Wall Street attend mardi son premier fonds indiciel indexé sur le bitcoin

Il y a 57 minutes | AFP

Le fonds indiciel (ETF) de ProShares, qui suivra le marché à terme du bitcoin, commencera à se négocier mardi.

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.