Ratehub.ca a désormais un actionnaire majoritaire québécois

Publié le 14/07/2022 à 07:45

Ratehub.ca a désormais un actionnaire majoritaire québécois

Publié le 14/07/2022 à 07:45

Par La Presse Canadienne

La plateforme Ratehub.ca est connue pour son site web de comparaison des produits financiers comme les taux hypothécaires, les cartes de crédit et les comptes bancaires. (Photo: 123RF)

La plateforme de comparaison de produits financiers Ratehub.ca a désormais un actionnaire majoritaire québécois.

Le fonds d’investissement privé Novacap a acquis une participation majoritaire dans l’entreprise, connue pour son site web de comparaison des produits financiers comme les taux hypothécaires, les cartes de crédit et les comptes bancaires.

Les deux entrepreneurs Alyssa Furtado et James Laird demeurent actionnaires et continueront de gérer l’entreprise, basée à Toronto, qu’ils ont fondée en 2010.

La hausse des taux d’intérêt rend le modèle d’entreprise de Ratehub encore plus attrayant, croit l’associé directeur de Novacap, Marcel Larochelle.

La plateforme a pris de l’expansion au cours d’une longue période où les taux hypothécaires étaient sur une pente descendante et que les ménages renouvelaient leur terme à des taux plus bas, sans trop d’efforts. Maintenant que la tendance s’est inversée, les ménages seront plus nombreux à vouloir obtenir le meilleur taux possible, prédit M. Larochelle.

«C’est sûr que, dans cet environnement-là, la possibilité de magasiner ton taux hypothécaire pour économiser, ne serait-ce que 50 points de base, ça devient extrêmement intéressant, dit-il en entrevue. L’environnement pour une entreprise comme Ratehub va être beaucoup plus favorable.»

 

Une expansion dans le courtage

En plus de son site de comparaison, Ratehub offre des services de courtage hypothécaire et détient le site d’information sur les finances personnelles Moneysense, acheté à Rogers en 2018. Les deux plateformes attirent 19 millions de visiteurs annuellement. Ratehub détient également RH Insurance, un courtier d’assurance habitation et automobile, qu’elle a lancé en 2021.

«La meilleure façon de décrire Ratehub est comme un marché financier en ligne qui s’adresse aux particuliers et où l’on retrouve les principaux produits financiers dont un particulier peut avoir besoin», résume M. Larochelle.

Le montant de la transaction n’a pas été révélé. En 2018, Ratehub avait levé l’équivalent de 12 millions de dollars de la firme Elephant Partners après avoir décliné, en 2016, une offre de 1 M$ à l’émission «Dragon’s Den», le pendant de l’émission «Les Dragons» au Canada anglais.

Les capitaux investis par Novacap ont servi à racheter la participation d’Elephant Partners ainsi qu’une partie des actions des deux fondateurs, qui demeurent dans l’entreprise, mais qui voulaient monétiser une partie de leurs actions.

Si les capitaux de la firme d’investissement de Brossard, qui gère un actif de plus de 8 milliards de dollars, ne servent pas à financer un projet en particulier, M. Larochelle souligne que l’équipe de Novacap a une expertise dans le domaine des services financiers et pourra aider l’entreprise à croître.

«Les entrepreneurs venaient chercher, aussi, ce qu’on appelle du capital intelligent, des gens qui connaissent bien l’industrie des services financiers au Canada et qui peuvent les aider avec des conseils.»

Novacap a l’intention d’aider Ratehub à développer son offre dans le segment de l’assurance. «C’est une extension naturelle de leurs services. Quand vous achetez votre première maison, vous prenez une hypothèque, mais il y a aussi une nécessité d’avoir une assurance habitation. Souvent ces personnes ont aussi une voiture à assurer et ont parfois besoin d’une assurance-vie.»

Ratehub devient ainsi le cinquième investissement du premier fonds spécialisé dans les services financiers de Novacap, qui comprend notamment les entreprises montréalaises GroupAssur, un agent général de produits d’assurance spécialisés, et AGA, un cabinet dans le secteur de l’assurance collective. Au moment de l’entrevue, «à peu près» la moitié des capitaux du fonds ont été déployés. L’objectif serait d’ajouter deux ou trois autres investissements et de garder des liquidités pour financer la croissance future des entreprises dans le fonds. Par la suite, un deuxième fonds spécialisé dans les services financiers sera lancé «probablement en 2023», a dit M. Larochelle.

L’annonce survient à un moment où le contexte est morose pour plusieurs petites firmes technologiques canadiennes. Habituées à trouver facilement du capital pour nourrir leurs ambitions de croissance, les start-ups ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse, de la hausse des taux d’intérêt et du retour à une vie plus «normale» qui a réduit l’appétit des consommateurs pour certains services virtuels.

Cette tendance n’a pas joué un rôle dans la transaction annoncée jeudi, affirme M. Larochelle. Au contraire, il souligne que l’entreprise est toujours en mode de recrutement. «Pour les fondateurs de Ratehub, c’était vraiment important de se développer tout en étant rentable, répond l’associé de Novacap. Ils ont connu une forte croissance tout en demeurant profitables.»

Sur le même sujet

Assurances: Fiona pourrait avoir causé des pertes assurées records de 700 M$

L'ouragan Fiona sera probablement vu comme l’un des plus grands événements catastrophiques pour la région.

Une filiale de l’assureur AIG fait la plus grosse entrée de l’année à Wall Street

15/09/2022 | AFP

Peu après sa première cotation jeudi sous le symbole CRBG, Corebridge perdait un peu de terrain.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, rassurée par la Banque d’Angleterre et la baisse des taux

Mis à jour le 28/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a mis fin à une séquence de six reculs quotidiens consécutifs.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 28/09/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, MTY et Magna

Que faire avec les titres de Dollarama, MTY et Magna? Voici quelques recommandations d'analystes.