Pénurie de puces informatiques: l'État sommé d'intervenir

Publié le 12/05/2021 à 10:38

Pénurie de puces informatiques: l'État sommé d'intervenir

Publié le 12/05/2021 à 10:38

Par AFP
Une puce informatique

La pénurie mondiale affecte de nombreux secteurs, des appareils électroniques à l'automobile. (Photo: 123RF)

Une nouvelle coalition d'entreprises technologiques a appelé le gouvernement américain à investir 50 milliards de dollars dans la recherche et la fabrication de puces, dont la pénurie mondiale affecte de nombreux secteurs, des appareils électroniques à l'automobile. 

L'économie américaine, les infrastructures et la défense nationale ont besoin d'un approvisionnement sûr en semi-conducteurs, argumentent Amazon, Apple, Google, Microsoft, les grands acteurs des télécoms (AT&T, Verizon) et ceux de la conception et production de puces, comme Intel ou Qualcomm.

Les usines ont temporairement fermé au début de la pandémie. Depuis qu'elles ont rouvert, elles peinent à répondre à la demande accrue en ordinateurs, smartphones et tablettes.

Washington fait pression sur les fabricants taïwanais de semi-conducteurs, pour qu'ils allouent une partie de leur approvisionnement aux constructeurs automobiles américains, qui ont dû largement ralentir leur production.

Surtout, le président Joe Biden a présenté fin mars un plan d'investissement de plus de 2 000 milliards de dollars, qui va être négocié au Congrès, et prévoit le renforcement des capacités de fabrication de puces dans le pays.

Mais la coalition demande aux élus de financer une loi (CHIPS for America Act, ou «puces pour l'Amérique»), votée plus tôt cette année sans que les fonds nécessaires n'aient été versés. 

«Les semi-conducteurs sont cruciaux aux technologies d'aujourd'hui et de demain, y compris l'aérospatial, l'automobile, le cloud (informatique à distance, ndlr), les appareils médicaux, les télécoms, et d'autres», notent les signataires dans une lettre adressée aux présidents démocrates de la Chambre et du Sénat, ainsi qu'aux chefs républicains.

Ils constatent que les gouvernements d'autres pays subventionnent le secteur des puces. «En conséquence, il est 20% à 40% plus cher de construire et d'opérer une usine aux États-Unis comparé à l'étranger. La fabrication américaine de semi-conducteurs ne représente donc plus que 12% de la production mondiale contre 37% en 1990». 

Selon eux, l'administration doit, à court-terme, laisser l'industrie corriger le déséquilibre entre l'offre et la demande qui cause la pénurie. «Mais sur le long-terme, un financement solide du CHIPS Act aiderait l'Amérique à construire les capacités supplémentaires nécessaires pour avoir des chaînes d'approvisionnement plus résilientes et nous assurer que les technologies critiques seront là quand nous en aurons besoin».

Sur le même sujet

Les consultants en TI ont vu leurs conditions s'améliorer cette année

21/06/2021 | Denis Lalonde

Malgré la pénurie de main-d'oeuvre en TI, les taux horaire des consultants n'ont que légèrement grimpé en 2021.

Gérer un «nerd» quand on n'en est pas un

11/05/2020 | Chrystian Guy

BLOGUE INVITÉ. Les «nerds» aiment avoir raison; les cadres aiment gagner... donnez-vous des missions communes!

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.