Panne de Rogers: deux audiences à la Chambre des communes lundi

Publié le 25/07/2022 à 07:48

Panne de Rogers: deux audiences à la Chambre des communes lundi

Publié le 25/07/2022 à 07:48

Par La Presse Canadienne

Rogers a annoncé dimanche les mesures qu’elle mettra en place afin d’améliorer son réseau et éviter de futures pannes. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Le Comité permanent de l’industrie et de la technologie de la Chambre des communes tiendra deux audiences lundi au sujet de la panne de Rogers qui a duré plus de 15 heures et laissé des millions de Canadiens dans une incapacité de communication et d’utiliser certains services électroniques.

La panne du 8 juillet a touché les utilisateurs mobiles et Internet de Rogers, a mis hors service des guichets automatiques, fermé le système de paiement Interac et empêché les appels aux services 911 dans certaines villes canadiennes.

Les membres du comité ont tenu une réunion d’urgence le 15 juillet et ont voté à l’unanimité pour ouvrir une enquête sur la panne de Rogers. 

Des dirigeants de Rogers, le ministre de l’Innovation François-Philippe Champagne et des représentants du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes doivent témoigner. Le comité cherchera des réponses sur la cause de la panne, son effet global et les meilleures pratiques pour éviter de futures pannes et mieux communiquer avec le public lors de telles urgences.

À la suite de la panne, le ministre Champagne a demandé aux principales entreprises de télécommunications du Canada de conclure des ententes sur l’entraide pendant les pannes et un protocole de communication pour mieux informer les Canadiens en cas d’urgence. Cependant, des observateurs du milieu ont appelé à une concurrence accrue dans l’industrie des télécommunications pour atténuer l’impact de futures pannes sur les Canadiens.

Rogers vise une prise de contrôle de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars, mais la transaction nécessite notamment l’approbation du Bureau de la concurrence.

 

Des mesures annoncées

Rogers Communications a annoncé dimanche les mesures qu’elle mettra en place afin d’améliorer son réseau et s’assurer qu’une future panne ne cause pas autant de dommage que celle du début du mois. 

«Il doit être possible de passer un appel au service d’urgence 911 en tout temps», a admis Tony Staffieri, président et chef de la direction chez Rogers Communications dans une déclaration écrite publiée dimanche.

Vendredi dernier, dans un mémoire présenté au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), Rogers a dit avoir été incapable d’acheminer des appels de ses clients par l’entremise de ses concurrents au cours de la panne importante, malgré des offres d’assistance de Bell et de Telus.

En ce sens, une entente officielle a été conclue avec les autres fournisseurs afin de transférer automatiquement les appels du service d’urgence 911 sur autres réseaux de télécommunication, advenant une panne. «Je crois que c’est la façon responsable d’agir pour le bien de toute la population canadienne», affirme M. Staffieri. 

Le président et chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, a indiqué qu’il séparera physiquement ses services sans-fil et Internet pour s’assurer que la clientèle ne subisse plus de panne à la fois des services sans-fil et Internet.

De plus, la société canadienne s’engage à investir 10 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour améliorer ses services, notamment en faisant plus de surveillance et de tests ainsi qu’une utilisation accrue de l’intelligence artificielle. 

Rogers Communications s’est associée à des firmes de technologie pour effectuer un examen complet de son réseau et tirer des leçons de la panne. Elle promet de faire part de ce qu’elle aura appris aux intervenants de du secteur dans l’intérêt de toute la population canadienne.

Sur le même sujet

Bell Solutions techniques demande des services essentiels en cas de grève

Bell a adressé une requête au CCRI dans le but d’obtenir le maintien au travail de quelques centaines d'employés

«L'Affaire Lisa LaFlamme», ou comment torpiller sa réputation

09/09/2022 | Pierre Gince

BLOGUE INVITÉ. Même si votre organisation est plus petite que Bell Media, il y a ici de précieuses leçons à en tirer.

À la une

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour il y a 9 minutes | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Six provinces ont haussé leur salaire minimum le 1er octobre

Il y a 24 minutes | La Presse Canadienne

Les augmentations surviennent alors que le coût de la vie grimpe en flèche.

Cryptos et TradFi, des liaisons dangereuses à surveiller

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les crypto-actifs se développent et ils se mêlent aux produits financiers classiques.