L’effondrement de la Silicon Valley Bank peut-il provoquer une résurgence des cryptomonnaies?

Publié le 24/04/2023 à 08:00

L’effondrement de la Silicon Valley Bank peut-il provoquer une résurgence des cryptomonnaies?

Publié le 24/04/2023 à 08:00

La trajectoire récente du Bitcoin a été ascendante et fait fi des problèmes inflationnistes à court terme, des augmentations des taux d’intérêt et de la crise du secteur bancaire. (Photo: 123RF)

La crise bancaire déclenchée par l’effondrement des banques Silicon Valley Bank (SVB) et Signature semblent avoir fourni un nouveau tremplin aux cryptomonnaies, et surtout au Bitcoin. Les investisseurs du monde entier se sont précipités pour trouver des valeurs refuges et des devises alternatives tout en évaluant la probabilité d’une période où s’amorcera une baisse des taux d’intérêt.

L’effondrement du Crédit suisse a rendu les investisseurs encore plus nerveux à propos du secteur financier dans son ensemble. En même temps, le prix du Bitcoin a connu une forte hausse, les investisseurs ayant adhéré à la notion selon laquelle la plus importante des cryptomonnaies aurait le potentiel d’offrir un refuge plus sûr.

Les observateurs du Bitcoin avancent que la devise numérique peut être considérée comme une valeur refuge qui contraste avec un secteur bancaire traditionnel encore ébranlé par une vague de faillites et par les craintes entourant des augmentations possibles des taux d’intérêt.

Les analystes ont aussi tôt fait d’invoquer l’exode massif des investisseurs qui ont fui les actions des services financiers, la liquidation ayant anéanti la somme ahurissante de 465 milliards de dollars en seulement deux séances après l’effondrement de la SVB.

La flambée du Bitcoin semble suivre une tendance comparable à sa performance au cours de la pandémie, où la demande pour cette devise numérique avait fracassé tous les plafonds, puisque les investisseurs recherchaient des actifs alternatifs pour protéger leur patrimoine contre la déroute de l’économie mondiale et des marchés boursiers.

La crise bancaire est-elle une bénédiction pour le Bitcoin?

«Le plan de sauvetage de la SVB était essentiellement une nouvelle forme d’allègement quantitatif, ce qui augmente la masse monétaire en circulation, dit-il. Cela peut conduire à une diminution de la valeur de la devise américaine par rapport à d’autres monnaies, la plus grande disponibilité en devises pouvant réduire son pouvoir d’achat», selon Nigel Green, partisan des cryptomonnaies et PDG et fondateur de deVere Group.

Cela incite les investisseurs à chercher des alternatives, comme le Bitcoin, dont l’offre limitée protège la valeur, affirme-t-il.

Toutefois, Madeline Hume, analyste de recherche principale pour Morningstar, a une idée différente de la relation entre le bitcoin et la débâcle du secteur bancaire.

Elle convient que, malgré le profil de risque du Bitcoin, son cours a connu une augmentation de 38% dans le sillage immédiat de la série de désastres bancaires, alors que le marché dans son ensemble se livrait à une liquidation. Toutefois, souligne-t-elle, «l’effondrement de la SVB en tant qu’incident isolé a peu de chances d’avoir un effet à court terme sur les cryptomonnaies en tant que secteur, ou sur le Bitcoin lui-même.»

Bien au contraire, affirme-t-elle, la débâcle des banques Silvergate et Signature, toutes deux étroitement liées à l’économie des cryptomonnaies aux États-Unis, aura des implications à long terme pour la liquidité des marchés des cryptomonnaies.

«Ces deux banques ont offert une passerelle cruciale entre les monnaies fiduciaires et les actifs numériques, et leur fermeture signifie qu’il sera plus difficile pour les investisseurs de faire permuter facilement des actifs numériques et d’autres parties de leur portefeuille», affirme Mme Hume.

Où va le Bitcoin?

La trajectoire récente du Bitcoin a été ascendante et fait fi des problèmes inflationnistes à court terme, des augmentations des taux d’intérêt et de la crise du secteur bancaire. C’est ce qui sous-tend la confiance de M. Green pour le potentiel du Bitcoin à plus long terme.

Il affirme que «l’avenir appartient inéluctablement à une monnaie numérique, mondiale, sans frontières, décentralisée, et qu’on ne peut ni manipuler ni confisquer». À plus long terme, «les gens, et plus particulièrement les nouvelles générations, vont se tourner de plus en plus vers les devises décentralisées comme le Bitcoin alors que le système financier mondial évoluera et que le dollar américain, monnaie mondiale de réserve à l’heure actuelle, pourrait bien perdre sa domination», affirme M. Green.

En revanche, Mme Hume demeure sceptique quant aux perspectives des cryptomonnaies à plus long terme, puisque «les actifs numériques n’ont pas de modèles de valorisation appuyés par le monde académique sur lesquels nous pouvons nous baser.»

En l’absence d’une façon efficace d’évaluer ces actifs, ceux-ci sont extrêmement vulnérables aux sautes d’humeur, qui sont notoirement difficiles à prévoir, ajoute-t-elle.

Toute croissance future des actifs numériques sera au minimum le résultat de leur intégration croissante dans l’infrastructure financière existante, plutôt que son éviction. «Si la crise bancaire actuelle a réaffirmé une leçon auprès des participants des marchés financiers, c’est que la confiance est un outil incroyablement utile pour apaiser la panique quand les marchés sont chaotiques», affirme Mme Hume.

Que leurs applications soient décentralisées ou non, «les actifs numériques devront cultiver la confiance pour justifier leur existence au sein de notre infrastructure financière», note-t-elle.

 


Sur le même sujet

Comment générer des revenus passifs avec ses cryptos

La méthode de l’«airdrop» peut constituer un placement initiatique et lucratif.

Les cryptos, vous y croyez, vous?

12/06/2024 | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. Les cryptomonnaies sont de plus en plus prises au sérieux. Mais il faut y investir avec prudence.

À la une

Bourse: Wall Street finit dans le vert: records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 17:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX chute de plus de 50 points et Wall Street est en hausse.

À surveiller: Adobe, Cargojet et OceanaGold

09:18 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Adobe, Cargojet et OceanaGold ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le président du Conseil du patronat, Karl Blackburn, atteint d'un cancer

17:26 | Les Affaires

«Je devrai prioriser ma santé dans les prochains mois pour combattre cette maladie.»