Le minage de bitcoin repart en Chine, les États-Unis restent premier

Publié le 17/05/2022 à 09:59

Le minage de bitcoin repart en Chine, les États-Unis restent premier

Publié le 17/05/2022 à 09:59

Par AFP

Pour faire fonctionner le réseau décentralisé du bitcoin, des processeurs valident des transactions et prouvent leur participation à l'exercice en cherchant à deviner le résultat d'équations complexes. (Photo: 123RF)

Londres — Les mineurs de bitcoin, qui permettent la validation des transactions et la création de la cryptomonnaie, sont de nouveau détectables en Chine, malgré l'interdiction de leur activité, tandis que les États-Unis restent le premier pays pour cette industrie.

À remplir: notre sondage rapide sur la transformation numérique des entreprises au Québec en 2022

Selon une étude publiée mardi, les mineurs américains représentent désormais 37,84% de l'activité, mais «la Chine a ressurgi comme un pôle important du minage» à 21,11%, notent dans un article les chercheurs de l'Université de Cambridge, qui analysent des données récoltées entre septembre 2021 et janvier 2022. Le Canada compte pour 6,48%.

Pour faire fonctionner le réseau décentralisé du bitcoin, des processeurs valident des transactions et prouvent leur participation à l'exercice en cherchant à deviner le résultat d'équations complexes.

Ils reçoivent en échange de nouveaux bitcoins, un processus très énergivore appelé «minage» qui a été interdit à la mi-2021 en Chine.

Résultat: l'analyse de l'Université de Cambridge, qui fait référence dans le secteur, ne détectait plus aucun mineur en Chine en octobre 2021.

«Il semblerait qu'une industrie souterraine se soit créée dans le pays, ce qui confirme ce que soupçonnaient des acteurs de l'industrie. L'accès à des sources d'électricité hors du réseau et un éparpillement géographique d'opérateurs à petite échelle font partie des principaux moyens de contourner l'interdiction», commentent les auteurs de l'étude.

Selon eux, il est probable qu'une partie de l'activité ait d'ailleurs continué fin 2021, mais en dissimulant la source du minage.

L'activité continue par ailleurs de se développer aux États-Unis, notamment dans le sud où des sources d'électricité peu chères peuvent être trouvées.

Enfin, le Kazakhstan, qui avait émergé comme un site majeur de minage de bitcoin après l'interdiction chinoise, a pâti de l'instabilité politique et des coupures d'électricité dans le pays, après les émeutes et manifestations meurtrières qui ont secoué le pays en janvier, avec une part de marché de seulement 13,22%.

Sur le même sujet

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Mis à jour à 08:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales pâtissent des craintes de récession, l'euro au plus bas depuis près de 20 ans.

OPINION Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié
Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.