La Fed réfléchit à une monnaie numérique

Publié le 19/10/2020 à 11:34

La Fed réfléchit à une monnaie numérique

Publié le 19/10/2020 à 11:34

Par AFP
Jerome Powell

Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Photo: Getty Images)

Les États-Unis réfléchissent à l’émission de leur cryptomonnaie, c’est-à-dire d’un dollar numérique, mais l’évaluation complète des avantages et des risques devrait prendre du temps, a indiqué lundi le président de la Banque centrale américaine, la Fed.

« Nous n’avons pas pris de décision » quant à l’émission d’une telle monnaie, a déclaré Jerome Powell lors d’une conférence virtuelle organisée par le FMI.

Pour lui, « il est plus important pour les États-Unis de le faire correctement que d’être le premier ».

« Nous pensons qu’il reste encore beaucoup de travail à faire », a-t-il ajouté, évoquant également « une vaste consultation publique avec toutes les parties prenantes ».

La question des cryptomonnaies est étudiée de près par les pays, face notamment au projet de monnaie numérique stable de Facebook, la Libra. 

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, avait estimé la semaine dernière qu’il revenait aux États et aux Banques centrales uniquement d’en émettre.

« Ce sont 80 % des Banques centrales du monde qui étudient l’émission d’une monnaie sous forme numérique. Les opportunités et risques (...) diffèrent selon les pays », a précisé Jerome Powell, soulignant qu’« il revient à chaque pays de prendre sa décision sur le sujet ».

La Banque centrale européenne (BCE) a ainsi annoncé au début du mois qu’elle allait prochainement tester différents formats pour une future monnaie virtuelle et lancer une consultation publique.

« Nous pensons qu’il est important que toute potentielle (cryptomonnaie émise par une Banque centrale) soit utilisée en complément et non en remplacement aux espèces et aux formes numériques actuelles du dollar du secteur privé, telles que l’argent des banques commerciales », a ajouté le président de la puissante Fed.

Il estime que « le secteur privé est susceptible de contribuer à travers les innovations technologiques », tandis que le secteur public peut aider à toucher un large public « avec les systèmes de paiement ».

Pour lui, la Libra de Facebook « a mis en lumière le besoin d’améliorer les paiements internationaux et a plutôt réussi à attirer l’attention sur les questions de paiements, parmi lesquelles la protection du consommateur, la cybersécurité et la confidentialité ».

Les ministres des Finances des pays industrialisés du G7 se sont dits « préoccupés » mardi par le nombre croissant d’attaques virales informatiques impliquant souvent des cryptomonnaies, en pleine pandémie de Covid-19.

Sur le même sujet

É-U: la Fed pourrait commencer les réductions d'achats d'actifs dès novembre

13/10/2021 | AFP

Depuis le début de la crise, la Fed injecte chaque mois sur les marchés 120 milliards de $US de liquidités.

É-U: la reprise complète «prendra du temps»

27/09/2021 | AFP

«La reprise continue de montrer une solide dynamique», a déclaré John Williams, devant le Club économique de New York.

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

16/10/2021 | François Normand

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.