Jeu vidéo: Pékin accorde à NetEase sa première licence depuis 14 mois

Publié le 14/09/2022 à 09:43

Jeu vidéo: Pékin accorde à NetEase sa première licence depuis 14 mois

Publié le 14/09/2022 à 09:43

Par AFP

Une licence a été attribuée à NetEase pour le titre «All-Star Street Ball Party». Le groupe obtient ainsi sa première autorisation depuis juillet 2021. (Photo: 123RF)

Pékin — La Chine a accordé pour la première fois depuis plus d'un an une nouvelle licence de jeu vidéo au poids lourd du secteur NetEase — mais a boudé son concurrent Tencent — dans un contexte de reprise en main visant la tech.

Les jeux vidéo, qui représentent en Chine une importante manne financière, sont également dans le collimateur des autorités. 

En juillet 2021, Pékin avait gelé durant neuf mois toute nouvelle licence, ce qui a pesé lourdement sur la rentabilité du secteur.

Depuis avril, la Chine recommence à délivrer des autorisations. Mardi, 73 nouveaux jeux ont ainsi obtenu le feu vert pour une commercialisation, a indiqué l'administration de la presse et des publications. 

Une licence a été attribuée à NetEase pour le titre «All-Star Street Ball Party». Le groupe obtient ainsi sa première autorisation depuis juillet 2021.

Son concurrent Tencent, numéro un mondial du secteur, n'a en revanche obtenu aucune nouvelle licence. 

L'action Tencent a fini mercredi en baisse de 1,7% à la Bourse de Hong Kong, tandis que NetEase a perdu plus de 2% malgré la décision favorable du régulateur.  

Les autorités chinoises se montrent depuis l'an dernier particulièrement sévères contre les jeux vidéo, décriés pour leur côté addictif chez les plus jeunes. 

Des restrictions ont ainsi été imposées aux moins de 18 ans, avec une limite de trois heures de pratique par semaine — pour les jeux en ligne uniquement.

Au niveau mondial, l'heure est actuellement à la consolidation dans ce secteur.

En début d'année, Microsoft a racheté pour 68,7 milliards de dollars américains l'éditeur américain Activision Blizzard, tandis que le japonais Sony a déboursé 3,6 milliards de dollars américains pour s'offrir Bungie, basé aux États-Unis.

NetEase Games a pour sa part acquis le mois dernier pour un montant non dévoilé la totalité du studio français indépendant Quantic Dream, à l'origine du futur jeu d'aventure Star Wars Eclipse.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

OPINION Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine
27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en hausse
Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
À surveiller: Guru, Loblaw et Tesla
27/01/2023 | Catherine Charron

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.