Il sera possible de magasiner sur le Panier bleu pour Noël

Publié le 20/06/2022 à 09:27

Il sera possible de magasiner sur le Panier bleu pour Noël

Publié le 20/06/2022 à 09:27

Par La Presse Canadienne

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce lundi, dans une animalerie d’Anjou. (Photo: La Presse Canadienne)

Deux ans après sa création, le Panier bleu a trouvé des partenaires pour affronter Amazon sur ses terres avec un site transactionnel, qui sera accessible pour la période de magasinage des Fêtes.

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce lundi, dans une animalerie d’Anjou, accompagné de ses partenaires du Fonds de solidarité FTQ, du Mouvement Desjardins et de Lightspeed.

Il s’agit d’un investissement de 22 millions de dollars, dont 12 M$ du gouvernement par le biais d’Investissement Québec. En conférence de presse, M. Fitzgibbon a dit espérer que le site transactionnel devienne une référence pour les consommateurs québécois.

Avant l’annonce de lundi, le gouvernement avait injecté 4,1 M$ dans l’aventure depuis son lancement en avril 2020 au début de la pandémie. Le Mouvement Desjardins et la Banque Nationale ont déjà investi 600 000 $ lors d’une première phase de ce projet.

Seulement 14% des Québécois auraient utilisé le Panier bleu, selon un sondage de NETendances, dévoilé en mars. Un peu moins de la moitié des répondants, soit 46%, ont dit qu’ils utiliseraient l’outil une fois qu’il aura un volet transactionnel.

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.