Qualinet ouvrira 12 succursales d’ici la fin de 2023

Publié le 21/06/2022 à 14:48

Qualinet ouvrira 12 succursales d’ici la fin de 2023

Publié le 21/06/2022 à 14:48

Par Emmanuel Martinez

«On est en pleine croissance. C’est phénoménal», affirme Roger Vigneault, directeur des opérations de Qualinet. (Photo: courtoisie)

Qualinet a annoncé mardi une expansion majeure avec l’ouverture de 12 succursales supplémentaires d’ici la fin de l'an prochain.

Un investissement de 5 millions de dollars est prévu par le spécialiste du nettoyage après sinistre qui possède déjà 24 établissements. L’entreprise de Québec désire s’étendre dans de nouvelles zones comme dans Charlevoix et en Gaspésie, où elle aura pignon sur rue à Gaspé, New Richmond et Chandler.

Cette forte croissance s’explique en grande partie par la conclusion d’une entente avec deux grands assureurs, dont l’identité est restée confidentielle.

«On est en pleine croissance. C’est phénoménal», affirme Roger Vigneault, directeur des opérations de Qualinet, en entrevue téléphonique.

Il précise qu’en plus du travail de désinfection qui a pris de l’importance avec la COVID-19, les sinistres ont aussi été plus importants.

«Durant la pandémie, les employés sont en télétravail donc les dégâts d’eau résidentiels, par exemple, sont moins importants, car les gens peuvent couper l’eau plus rapidement, dit-il. Par contre, c’est le contraire dans les tours de bureaux qui sont délaissés par la main-d’œuvre. Il y a moins de monde là donc on s’en rend compte moins vite. Et étant donné l’ampleur de ces espaces, les dégâts sont plus majeurs et plus coûteux.»  

Être plus près

Une des clés pour réduire les dommages, c’est d’intervenir le plus rapidement possible après un sinistre.

«C’est parfois une question de minutes, mentionne Roger Vigneault. Les assureurs veulent qu’on soit dans les régions où se trouvent leurs clients, donc c’est pour cela qu’on s’y étend.»

Les nouvelles succursales se retrouveront notamment sur l’île de Montréal, au Lac-Saint-Jean ainsi qu’à Mont-Laurier, Mont-Tremblant, Granby, Rivière-du-Loup, Amqui, Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Jean-sur-Richelieu et La Tuque. Elles emploieront de 20 à 30 personnes, ce qui au total en ajoutera 400 aux quelque 1500 employés de Qualinet.

L’entreprise appartenant à Éric Pichette ne croit pas qu’il sera difficile de recruter du personnel.

«C’est une grosse bouchée à prendre, mais on y arrivera, déclare Roger Vigneault. On ne ressent pas la pénurie de main-d’œuvre. On a une bonne banque de candidats. On a amélioré nos salaires ainsi que nos conditions de travail et on a une excellente réputation.»

En décembre dernier, Qualinet avait fait une sortie médiatique afin de pourvoir près de 1000 postes, principalement pour de la désinfection de sites du réseau de la santé et des commerces essentiels.

L’entreprise n’aura pas besoin de faire appel à de l’épargne pour financer son expansion. Elle vise d’abord à accroitre son empreinte au Québec avant de songer à conquérir d’autres marchés.

«On est très optimiste parce que la demande est là», note Roger Vigneault.

Sur le même sujet

Attention aux excès de positivité!

01/07/2022 | Claudine Bergeron

BLOGUE INVITÉ. La perspective que la positivité puisse être nuisible peut étonner certaines têtes dirigeantes.

Travailler plus dur est stupide

30/06/2022 | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Voici un plan pour obtenir plus de temps libre et arrêtez le «faux travail».

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.