Un sondage révèle des inquiétudes liées au mode de travail hybride

Publié le 27/10/2021 à 07:49

Un sondage révèle des inquiétudes liées au mode de travail hybride

Publié le 27/10/2021 à 07:49

Par La Presse Canadienne

Shannon Leininger, présidente de Cisco Canada, estime que les résultats montrent à quel point il est important pour les employeurs de former une culture en milieu de travail qui soutient à la fois les employés à distance et ceux qui travaillent en personne. (Photo: La Presse Canadienne)

Un nouveau sondage réalisé par l’entreprise technologique Cisco suggère que près de la moitié des travailleurs canadiens craignent d’être perçus de manière moins favorable s’ils travaillent à distance dans un modèle de travail hybride.

L’enquête, que Cisco a menée avec le sondeur Angus Reid, révèle que 46% des Canadiens pensent que les employés qui travaillent dans les bureaux d’une entreprise pourraient avoir plus d’occasions de faire évoluer leur carrière qu’une personne travaillant à distance.

Cependant, 77% des personnes interrogées ont dit que la flexibilité est un facteur clé qui fera partie de leurs décisions de rester au sein d’une entreprise ou de la quitter.

Shannon Leininger, présidente de Cisco Canada, estime que les résultats montrent à quel point il est important pour les employeurs de former une culture en milieu de travail qui soutient à la fois les employés à distance et ceux qui travaillent en personne.

Elle a déclaré que les équipes devaient se réunir pour définir ce que signifie réellement le travail hybride dans leur bureau, car le modèle de travail diffère d’un employeur à l’autre.

Mme Leninger a également déclaré que les gestionnaires devront déterminer à quoi ressembleront leurs locaux dans un espace de travail hybride et décider si les bureaux individuels seront remplacés par des zones de collaboration et de réunion plus grandes.

Sur le même sujet

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…

Mourir peut attendre…

26/11/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Des échecs en affaires peuvent mener à des tragédies. Voici un exemple touchant.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…