Rôles revus et corrigés


Édition du 22 Novembre 2014

Rôles revus et corrigés


Édition du 22 Novembre 2014

Par Premium

Les structures organisationnelles traditionnelles sont peut-être dépassées. Pourquoi ne pas les remplacer par un modèle fondé sur les capacités?

[Illustration: llustration : Dorian Danielsen]

À lire aussi:
L'avis de Gilles Létourneau d'ACCEO Solutions

Dans les années 1850, les télégraphistes des chemins de fer géraient les horaires des trains. Peu après, les entreprises alimentaires et les fabricants d’outils ont mis sur pied leurs propres forces de vente plutôt que de dépendre de grossistes servant d’intermédiaires. Puis sont apparus les services financiers, suivis des laboratoires de R-D internes qui remplaçaient les entrepreneurs de R-D. En répartissant leurs spécialistes dans divers services, les grandes entreprises pouvaient mieux tirer parti de leurs expertises, leur donner des perspectives de carrière et développer des capacités supérieures à plus grande échelle. Pendant les décennies suivantes, les sociétés ont connu une croissance constante, et à mesure qu’elles se développaient, leur personnel a continué d’augmenter. C’est ainsi que s’est structuré le modèle fonctionnel qui prédomine encore aujourd’hui.

De nos jours, ce modèle basé sur les fonctions est devenu le noyau conceptuel de presque toutes les structures organisationnelles publiques et privées. Il est tellement ancré dans les activités quotidiennes de la plupart des sociétés qu’il est rarement remis en question. En fait, les services – ou les fonctions – sont généralement les éléments les plus permanents de l’entreprise. Les unités commerciales naissent et disparaissent au gré du cycle de vie du produit, mais les services juridiques, financiers, des ressources humaines, du marketing et de la R-D sont inhérents à l’entreprise.

À lire aussi:
L'avis de Gilles Létourneau d'ACCEO Solutions

À la une

Être authentique sur les réseaux sociaux, bientôt «overrated»?

«À un moment donné, on va tellement vouloir être authentique, qu’on ne le sera plus.»

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

«Les Affaires» à travers le temps

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.