Retour au bureau sous le signe de la flexibilité (ou presque)

Publié le 25/08/2021 à 11:34

Retour au bureau sous le signe de la flexibilité (ou presque)

Publié le 25/08/2021 à 11:34

Par Catherine Charron

Selon les artisans du sondage, les horaires flexibles permettront de bonifier l’engagement des employés ainsi que leur rétention au sein de l’entreprise. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


Brassées de lessive entre deux réunions, chat qui miaule, livreur de pizza ou autres distractions de la maisonnée: une bonne partie des employeurs canadiens ne s’en font plus avec ça! Tellement que ça ne transparaît presque plus dans leur ébauche d’un plan de retour en présentiel.

Malgré tout, encore 40% des 1290 Canadiens sondés par ADP et Maru Public Opinion entre le 6 et le 10 août dernier ont indiqué qu’ils devront revenir à temps plein sur le lieu de travail.

Le reste des répondants seront plutôt appelés à remettre les pieds au bureau à temps partiel. Dans 33% des cas, ce sera à raison de 2 à 3 jours par semaine, alors que 21% des salariés seront complètement libre de choisir l’endroit qui leur plaira pour effectuer leurs tâches quotidiennes.

À (re)lire: Voici comment apaiser les inquiétudes liées au retour au travail

Dans une organisation bien ficelée, ces horaires flexibles permettront même de bonifier l’engagement des employés et leur rétention au sein de l’entreprise, assure dans un communiqué la directrice exécutive des relations RH chez ADP Canada, Ann Buckingham.

«En fait, là où il y avait initialement résistance et malaise, les données indiquent que les employeurs ont changé d'état d'esprit en ce qui concerne la structuration du lieu de travail», indique-t-elle.

Au moment de mener cette enquête, soit au début de la reprise des cas de COVID-19 au pays, 60% des employés canadiens ont affirmé que leur employeur leur avait déjà présenté leur plan de retour dans leur milieu de travail. Ce chiffre grimpait même à 68% chez les travailleurs québécois sondés. Plus de la moitié d’entre eux étaient à nouveau en présentiel, tandis que 29% des répondants s’attendaient à l’être d’ici la fin de l’année. Si 10% misent plutôt sur un retour en janvier, 9% demeurent encore dans le brouillard.

Ces prévisions devrons fort probablement être révisées. Rappelons toutefois que Québec et la santé publique recommande fortement aux entreprises de repousser la mise en application de leur plan de retour en présentiel, alors que le variant Delta gagne du terrain dans la province.

Sur le même sujet

Les États-Unis rouvriront leurs frontières terrestres le 8 novembre

Mis à jour à 10:21 | AFP et La Presse Canadienne

Les voyageurs devront présenter une preuve de de vaccination aux agents des douanes sur demande.

À la une: propulsés par leur entrée en Bourse

Édition du 13 Octobre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour à 17:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.