Recrutement: ce qui compte, c’est le comportement

Publié le 14/04/2022 à 07:30

Recrutement: ce qui compte, c’est le comportement

Publié le 14/04/2022 à 07:30

Par Catherine Charron

La clé, c'est d’aller chercher des informations qui ne tiennent pas sur un bout de papier. (Photo: Christina @ wocintechchat.com pour Unsplah)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Pour déterminer si un postulant a tout du candidat idéal à votre offre d'emploi, rien ne sert de poser des questions un peu loufoques, comme «combien de balles de golf entrent dans un stade de baseball?».

Ce qui compte, c’est d’anticiper les réactions de la personne dans un contexte donné, grâce aux «questions comportementales», écrivent Philip L. Roth et John D. Arnold, professeurs au département de management de l’Université Clemson et de l’Université du Missouri respectivement, dans un papier paru sur le site de la Society of Human Resource Management.

Avant de les formuler, vous devrez mener une petite enquête auprès de celles et ceux qui gravitent autour de ce poste à pourvoir. De cette façon, vous pourrez définir, en le demandant sans détour aux autres employés ou au supérieur immédiat, quelles sont les qualités qui contribuent à une bonne et une piètre performance.

Philip L. Roth et John D. Arnold vous suggèrent ensuite de créer des mises en contexte afin de déterminer comment la recrue potentielle a su négocier une précédente situation similaire à celles qu’elle rencontrera dans le cadre de ses fonctions et de répertorier le tout dans un schéma.

Ainsi, si l’une des principales tâches du boulot consiste à faire des suivis rigoureux, demandez au candidat comment s’est déroulée sa dernière expérience du genre. En vous intéressant à son comportement dans une telle situation, vous aurez une meilleure idée de ses aptitudes.

Pour être capable de faire le choix le plus éclairé, rien de plus simple que de comparer des pommes avec des pommes. C’est pourquoi vous devriez tenter (le plus possible) de garder un cadre similaire pour chacune des entrevues que vous mènerez.

En adoptant une structure définie et en posant les mêmes questions, chaque prétendant aura une chance semblable de rayonner… et vous esquiverez toute forme de poursuite vous accusant de quelconques préjugés ou biais, soulignent les professeurs.

Ces derniers vous déconseillent carrément de vous pencher spécifiquement à la personnalité d’un postulant, à savoir si elle serait harmonieuse avec celle du reste de l’équipe, puisque «des concepts comme la personnalité ne prédisent pas qui sera le meilleur employé», écrivent-ils.

Évitez aussi de trop vous attarder aux CV. Cela pourrait teinter votre opinion à l’égard de l’individu qui se trouve devant vous, affectant au passage votre quête première, soit de vous intéresser à son comportement. La clé, c’est plutôt d’aller chercher des informations qui ne tiennent pas sur un bout de papier.

 

Pour ne plus rater ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

Voici le seul livre qu’un fondateur de start-up devrait lire!

09/06/2022 | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Tout entrepreneur devrait bien comprendre la comptabilité.

RH Mode veut mailler employeurs et travailleurs en tout genre

13/04/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. L'ensemble du secteur québécois de la mode peine à recruter, rapporte Kassandra Lanthier.

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

04/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»