Plus du tiers des Canadiens sondés sont au bout du rouleau

Publié le 19/01/2022 à 07:30

Plus du tiers des Canadiens sondés sont au bout du rouleau

Publié le 19/01/2022 à 07:30

Par Catherine Charron

Peu nombreux sont ceux qui sentent que leur patron tente de réduire leur niveau de stress. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Avant même la vague Omicron, 35% des travailleurs canadiens sondés ont dit être en état d’épuisement professionnel, a dévoilé lundi l’assureur Canada Vie. Et peu nombreux sont ceux qui sentent que leur patron tente de réduire leur niveau de stress.

Ces Canadiens à bout de souffle se trouvent principalement dans le secteur de la santé et des soins aux patients (53%), du transport (40%), en finance, droit et assurance (39%), en éducation et aux soins aux enfants (38%) et parmi les premiers répondants (36%).

Chez les infirmières et les infirmiers, pas moins de 66% des personnes sondées ont indiqué être en état d’épuisement professionnel. La majorité des professionnels de la santé mentale (61%) faisaient un constat similaire.

Un bilan alarmant selon Mary Ann Baynton, la directrice générale du département de stratégie et collaboration chez Stratégies en milieu de travail sur la santé mentale, une branche de Canada Vie, qui a commandé cette étude.

Si les symptômes varient grandement d’un individu à l’autre, «la fatigue, le cynisme, la négativité et une efficience réduite» sont toutefois des traits que l’on remarque souvent chez les personnes qui souffrent d’un épuisement professionnel, une situation qui peut être «débilitante et durable», indique-t-on dans le communiqué.

Dans cette étude menée par Recherche en santé mentale Canada, l’état d’esprit au boulot des répondants a été évalué selon différents facteurs, comme leur niveau d’engagement, leur charge de travail et leur sentiment de sécurité notamment. Le tiers de ceux-ci ont assuré que leur organisation tentait de créer un environnement peu stressant.

«Il est plus important que jamais pour les employeurs [d'envisager] de nouvelles approches en matière de leadership pour venir en aide aux employés les plus à risque de souffrir d’épuisement professionnel. S’ils ne le font pas, les répercussions seront considérables», prévient par écrit le vice-président de Recherches en santé mentale Canada, Michael Cooper.

Il semble que les personnes qui ont de hautes attentes, qui doivent remplir des mandats déraisonnables, ou celles qui ne sentent pas que leurs efforts sont reconnus sont les plus susceptibles d’être au bout du rouleau, précise Mary Ann Baynton.

 

Comment rendre infaillible son approvisionnement? Manque de main-d’œuvre, enjeu climatique, blocage d’un canal, port à l’arrêt, ces enjeux sont si grands qu’il semble impossible qu’une PME puisse parvenir à sécuriser son approvisionnement dans une chaîne mondialisée.

 

Sur le même sujet

Cessez de «snoozeRH»

20/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

Cessez de «snoozeRH»

13/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.