«Mon nouveau boss ne m'inspire pas confiance...»

Publié le 22/11/2022 à 07:27

«Mon nouveau boss ne m'inspire pas confiance...»

Publié le 22/11/2022 à 07:27

Par Olivier Schmouker

Une question de «dangereuse virilité»... (Photo: Bruno Mars pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «Notre nouveau boss est la caricature du gars viril: il se tient toujours droit et semble regarder tout le monde de haut; il a un corps visiblement sculpté au gym; sa mâchoire est carrée; etc. Il y en a que ça rassure, car il semble savoir où il va. Mais moi, je ne sais pas pourquoi, il ne m’inspire pas confiance. Suis-je idiote d’être aussi méfiante à son égard?» – Francine

R. – Chère Francine, vous me parlez du physique et de l’attitude générale d’un boss qui vient d’arriver en poste, vous comprendrez qu’avec d’aussi minces éléments il m’est (presque) impossible de répondre à votre question. Mais bon, je dis (presque), car, en vérité, j’ai déniché une étude qui traite de ce sujet, et ses conclusions devraient vous intéresser au plus haut point…

Keval Amine, professeur de comptabilité à l’Université Stony Brook, à New York, et trois autres chercheurs ont eu la drôle d’idée de regarder s’il y avait la moindre corrélation entre la virilité d’un PDG et la gestion comptable de l’entreprise sous sa direction. Pour s’en faire une idée, ils ont procédé en trois temps:

– Ils ont pris les photos de 1364 PDG à la tête de grandes entreprises cotées au S&P 1500 en 2008, et ils ont considéré une mesure qui sert usuellement à évaluer le degré de virilité d’un homme, soit le rapport largeur/hauteur du visage (plus précisément, la distance entre les pommettes divisée par la distance entre la lèvre supérieure et la racine des sourcils).

– Ils ont pris les données comptables de ces mêmes entreprises, entre 1993 et 2015.

– Et ils ont regardé si la gestion comptable des entreprises était moindrement influencée par le degré de virilité du PDG.

Résultat? Il tient en une phrase:

– Plus un PDG a des traits virils, plus l’entreprise qu’il dirige a une gestion comptable «risquée», pour ne pas dire «périlleuse».

Autrement dit, la virilité d’un boss se retrouve dans sa manière de gérer les finances, quitte à parfois faire déraper celles-ci. Et ce, à une exception près, selon l’étude: cette influence du PDG est annulée dès lors qu’une surveillance externe de la comptabilité est effectuée avec rigueur et diligence; c’est que la surveillance externe, sur laquelle il n’a aucun contrôle, fait alors office de «garde-fou».

Ce n’est pas tout. L’étude pilotée par le professeur de comptabilité de l’Université Stony Brook rappelle que des études précédentes ont mis au jour d’autres comportements propres aux hommes «virils», notamment l'agressivité, l'ambition, l'égocentrisme, la prise de risques et la farouche volonté de préserver son statut social.

Bref, Francine, il semble que vous ayez raison d’avoir un œil suspicieux à l’égard de votre nouveau boss «viril». Car cela peut se traduire par de mauvaises surprises pour votre organisation. Cela étant il ne faut surtout pas commettre l’erreur de loger une catégorie de personnes à la même enseigne. Il se peut fort bien que votre nouveau boss soit quelqu’un de formidable. Donnez-lui donc la chance du coureur!

 

Sur le même sujet

6 trucs pour vous remotiver en télétravail

26/01/2023 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Ma performance commence à faiblir les jours où je travaille à la maison. Vite, un truc pour corriger ça!»

Un argument en béton pour la semaine de 4 jours!

24/01/2023 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Je rêve de la semaine de quatre jours, mais la haute-direction ne veut rien savoir...»

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne au début d'une semaine chargée, donc risquée

Mis à jour le 30/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu près de 150 points lundi

À surveiller: Canadien Pacifique, Celestica et Canopy Growth

30/01/2023 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de CP, Celestica et Canopy Growth? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour le 30/01/2023 | Refinitiv

Les yeux tournés vers la Fed: bientôt la fin des hausses de taux d’intérêt?