Chercheur passif

Publié le 01/07/2009 à 00:00

Chercheur passif

Publié le 01/07/2009 à 00:00

Par Nathalie Francisci

Docteur Boulot,

J'apprécie mon travail et mon employeur, mais j'éprouve ces temps-ci le désir d'améliorer mon sort. J'ai besoin de changement et je voudrais tester le marché de l'emploi, mais discrètement. J'envisage de faire appel à des chasseurs de têtes, sans que mon employeur soit au courant. Comment faire ? Renée B.

Renée,

La première étape consiste à définir ce que vous voulez vraiment. Vous désirez quitter votre emploi ? Dans ce cas, vous devez vous mettre à la recherche active d'un nouvel emploi. Vous voulez aller à la pêche et connaître votre valeur sur le marché ? Vous devenez donc un candidat passif. Dans ce cas, vous devez faire preuve de finesse et de discrétion. Voici comment vous y prendre :

1- Mettez à jour votre profil professionnel sur les sites Internet et les blogues que vous fréquentez. Mieux ! Créez votre profil sur ceux que vous ne fréquentiez pas. Si vous êtes peu familiarisé avec LinkedIn et Facebook, renseignez-vous au plus vite à ce sujet. N'affichez jamais de commentaires explicites sur votre recherche auprès de vos amis virtuels.

2- Brillez en société ! De l'association des anciens élèves à votre corporation professionnelle, il faut que vous occupiez le terrain. Faites-vous connaître, nouez de nouveaux contacts et assurez-vous de faire connaître vos bons coups et ceux de votre employeur. Allez aux cocktails professionnels, aux conférences et assurez-vous d'être visible. Pour cela, vous pouvez animer un atelier, faire partie du comité organisateur ou simplement y assister et distribuer quelques cartes professionnelles.

Ne partagez avec personne votre intention secrète (changer d'emploi), mais assurez-vous d'avoir des conversations intéressantes sur votre métier, sur vos défis professionnels et sur tout ce qui pourrait impressionner votre interlocuteur.

3- Faites du charme aux recruteurs sans leur donner votre CV ! Tel est le défi du chercheur passif. Votre objectif est d'être appelé sans avoir envoyé un seul CV. Pour cela, il ne faut pas être pressé. Les deux premières étapes vous y aideront.

4- Soyez à l'écoute et restez attentif à ce qui se passe sur le marché. Rappelez les chasseurs de têtes et aidez-les dans leurs recherches (ils vous appelleront ainsi régulièrement pour obtenir de l'aide jusqu'au jour où... ce sera votre tour !) En général, tout le monde sait rapidement " qui cherche quoi ". Privilégiez la discrétion dans vos échanges.

5- Créez votre propre emploi. À force de susciter des conversations avec des professionnels, intervenants et autres acteurs de votre secteur ou de votre industrie, vous ferez parler de vous. Vous développerez une meilleure compréhension des occasions potentielles. Il ne restera plus qu'à passer à l'étape ultime : devenir actif ! Sollicitez des rencontres pour discuter de vos projets et pour soumettre vos idées. Il y a fort à parier que vous saurez attirer l'attention et qu'une offre se présentera à vous toute seule... ou presque !

Dans la série Dummies :

Blogging for Dummies, par Susannah Gardner.

Facebook for Dummies, par Leah Pearlman et Carolyn Abram.

LinkedIn for Dummies, par Joel Elad.

nathalie.francisci@transcontinental.ca

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour il y a 12 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

Ă€ surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.