Cessez de «snoozeRH»

Publié le 29/04/2022 à 07:30

Cessez de «snoozeRH»

Publié le 29/04/2022 à 07:30

Par Catherine Charron

Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Travailler sur la plage, le stress du retour au bureau et «bonheur ou gros salaire»? Voici des nouvelles en ressources humaines qui devraient avoir attiré votre attention cette semaine.


Travailler les pieds dans le sable… si le poste le permet

Tandis qu’elle tente de rapatrier au bureau son équipe en télétravail depuis mars 2020, l’organisation derrière la publication Protégez-vous propose maintenant à ses employés de bosser d’un peu partout sur le globe… à condition que la collaboration se passe bien.

«Plusieurs collègues ont de la famille en France, au Chili ou au Mexique. Pendant la pandémie, c’était plus difficile [pour eux] de prendre des vacances pour voir leur famille, raconte la conseillère RH et administration, Jade Gariépy. On leur permet de prendre six semaines, qui peuvent être combinées avec leurs vacances».

 

Le retour au bureau fait bondir le stress des employés

Tandis que les travailleurs du savoir sont plus nombreux à revenir au bureau, leur moral, lui n’a jamais autant été plombé par leur emploi en deux ans de pandémie, selon ce qu’a recensé la plus récente mouture de l’étude trimestrielle de Future Forum.

Et c'est sur les politiques de retour trop strictes que le blâme est jeté.

 

Les jeunes plus prompts à préférer leur bonheur aux gros salaires

 

Les travailleurs issus de la génération Z et des millénariaux n'ont que faire des gros salaires si leur emploi n'alimente pas leur bonheur, selon ce qui est mis en lumière dans la plus récente édition de l'étude Workmonitor de la société de solutions RH Randstad.

Lors de ce coup de sonde passé auprès de 35 000 répondants de 34 pays différents, 56% des employés de 18 à 24 ans ont laissé entendre qu’ils sont prêts à quitter leur boulot si celui-ci nuit à leur bien-être, alors que ce chiffre baisse à 38% chez les personnes âgées de 55 à 67 ans.

 

Pas de politique unique de retour au travail pour la TD

À défaut d’imposer un seul modèle de retour au bureau à l’ensemble de ses 95 000 travailleurs, la Banque TD adopte une approche personnalisée qui saura répondre à leurs besoins spécifiques, pour l'instant.

La vice-présidente principale RH de l’institution bancaire, Jennifer Young, explique en entrevue avec Employee Benefits News que bien qu’une partie de ses employés des deux côtés de la frontière canado-américaine se soit empressée de remettre les pieds au bureau, d’autres souhaitent continuer de bosser depuis leur domicile en tout temps.

 

Pour ne plus rater ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

Cessez de «snoozeRH»

27/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

Cessez de «snoozeRH»

20/05/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Voici ce que vous avez (peut-être) raté cette semaine.

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

04/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»