GES : America inc. se prend en main


Édition du 21 Novembre 2015

GES : America inc. se prend en main


Édition du 21 Novembre 2015

Par François Normand

[Photo : iStock]

Des entreprises installées aux États-Unis promettent d'aider ce pays dans sa lutte contre les changements climatiques. Dans le cadre de l'American Business Act on Climate Pledge, 81 grandes entreprises américaines s'imposeront, au cours des 5 à 10 prochaines années, des diminutions pouvant aller jusqu'à 60 % de leurs rejets de gaz à effet de serre (GES).

Cliquez ici pour consulter le dossier Changements climatiques : 40 solutions business

L'été dernier, 13 sociétés s'étaient jointes à cette initiative lancée par la Maison-Blanche, dont Google, Apple, Wal-Mart et Coca-Cola. À la mi-octobre, 68 autres gros noms ont adhéré à ce projet, qui regroupe des sociétés (locales et étrangères) présentes dans tous les secteurs de l'économie américaine.

Ensemble, ces 81 entreprises réalisent des revenus annuels supérieurs à 3 000 milliards de dollars américains, ce qui équivaut à 17 % du PIB des États-Unis. Leur capitalisation boursière combinée dépasse 5 000 G$ US.

Outre les réductions de GES, ces 81 entreprises se sont aussi engagées à réduire leur consommation d'eau (jusqu'à 80 % dans certains cas), à s'approvisionner uniquement en énergie verte et à veiller à ce que leur chaîne d'approvisionnement ne soit à l'origine d'aucune déforestation dans le monde.
« Neuf millions de personnes travaillent pour les 81 entreprises qui participent à l’American Business Act on Climate Pledge. Source: Maison-Blanche »

Voici des exemples d'engagements pris par certaines de ces multinationales

Apple

La société alimente déjà toutes ses usines américaines en énergie renouvelable, qu'elle produit elle-même. D'ici la fin de 2016, elle distribuera ses surplus (environ 280 MW) d'énergie verte sur le réseau électrique aux États-Unis. Depuis 2011, Apple a abaissé de 48 % ses émissions de GES dans le monde.

Best Buy

Le détaillant veut diminuer ses émissions de GES d'ici 2020 de 45 % par rapport à leur niveau de 2009, notamment par des mesures d'efficacité énergétique.

Coca-Cola

Le fabricant de boissons gazeuses entend diminuer de 25 % ses émissions de GES d'ici 2025, en investissant dans les technologies et en révisant ses procédés avec plus de 250 entreprises de sa chaîne de production dans le monde.

Facebook

Le réseau social veut consommer 50 % d'énergie verte d'ici 2018 (une proportion qui dépassera 25 % en 2015) en investissant dans l'innovation et les infrastructures moins énergivores.

General Motors

L'entreprise veut diminuer de 20 % ses émissions de GES d'ici 2020 par rapport à leur niveau de 2010, tout en abaissant de 15 % sa consommation d'eau et de 40 % ses déchets sur la même période.

L'Oréal USA

La multinationale promet de réduire d'ici 2020 les rejets de GES de ses usines et de ses centres de distribution aux États-Unis de 60 %, comparativement à 2005.

Cliquez ici pour consulter le dossier Changements climatiques : 40 solutions business

Suivez François Normand sur Twitter @francoisnormand

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.