Les modèles électriques, seule bonne nouvelle au Salon de Detroit

Publié le 24/01/2009 à 00:00

Les modèles électriques, seule bonne nouvelle au Salon de Detroit

Publié le 24/01/2009 à 00:00

L'ambiance était morose cette année au Salon de l'auto de Detroit et rien ne pouvait mieux en témoigner que l'austérité des kiosques des exposants.

Ainsi, Chrysler ne voulait pas sombrer dans les extravagances après avoir bénéficé d'un salutaire programme de renflouement gouvernemental. Finies les cascades démesurées et les fontaines contrôlées par ordinateur. Le constructeur a opté pour une exposition simple qui ressemblait à une gigantesque salle de concessionnaire.

Un phare dans la nuit

General Motors (GM), qui a également bénéficié d'un plan de renflouement, a aussi choisi l'austérité. Ford, le plus solide des Trois Grands, s'est également abstenu d'en faire trop. Même les constructeurs japonais, redoutant un regain de sentiments protectionnistes, ont affiché un profil bas.

L'un des rares éléments positifs à trancher avec la morosité ambiante a été l'enthousiasme quasi généralisé pour les voiture hybrides et électriques.

Des constructeurs très divers ont ainsi présenté un assortiment de véhicules hybrides, rechargeables et tout électriques.

Buffett s'en mêle

Des constructeurs bien connus, comme Mercedes-Benz, avec son prototype Blue Zero E-Cell, et des nouveaux venus ambitieux, comme Tesla Motors, une firme de Silicon Valley, et BYD, un fabricant chinois de piles qui s'est lancé dans la production de voitures électriques ces dernières années.

La plupart des fabricants proposent des blocs-piles rechargeables en huit heures et fournissant une autonomie de 160 kilomètres. Mais BYD soutient que sa pile au lithium-phosphate ferreux assure une autonomie de 400 kilomètres et se recharge en à peine trois heures. En outre, BYD affirme que ses piles coûtent environ deux fois moins cher que les batteries au lithium de ses rivales.

Elon Musk, le fondateur de Tesla, est sceptique : "Impossible", dit-il. Mais BYD a su à ce point charmer que le célèbre financier, Warren Buffett, y croit. Il y a investi 230 millions de dollars américains échange d'une participation à hauteur de 10 %.

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?