Desjardins veut faciliter les transferts d'entreprises

Publié le 23/09/2011 à 10:40, mis à jour le 23/09/2011 à 11:05

Desjardins veut faciliter les transferts d'entreprises

Publié le 23/09/2011 à 10:40, mis à jour le 23/09/2011 à 11:05

Consciente que les entrepreneurs québécois auront bientôt des besoins importants en matière d'aide aux transferts d'entreprises, Monique F. Leroux, présidente du Mouvement Desjardins, a annoncé la mise sur pied d'équipes spécialisées en la matière.

Le transfert d'entreprises, un enjeu important non seulement dans l'économie en général, mais également pour l'industrie financière, sera facilité grâce à ces équipes spécialisées, a déclaré la grande patronne de Desjardins lors de son passage devant le Conseil des relations internationales de Montréal, jeudi midi.

« Nous lançons une vaste offensive en transfert d'entreprises qui se traduit notamment par la mise en place d'une équipe spécialement dédiée à cette fin et d'une offre de service intégrée. Nous voulons assurer la pérennité des entreprises d'ici », affirme Monique F. Leroux.

Les équipes seront spécialisées en financement et en capital de risque, une expertise déjà bien ancrée chez Desjardins, selon Monique F. Leroux : « Nous avons de l'expérience dans ce domaine grâce à nos équipes, mais aussi à travers Capital régional et coopératif Desjardins. »

Situation économique délicate

Interrogée sur l'état des finances de Desjardins et sur la précarité de la situation économique mondiale, Monique F. Leroux a fait un appel à la coopération entre les différents acteurs politiques pour qu'ils « agissent de façon beaucoup plus concertée » en s'inspirant, notamment, du modèle coopératif.

« Les risques d'une récession se font plus importants. Tout dépend de la concertation des pays européens et des politiciens américains. La façon dont les intervenants vont gérer les prochains événements aura un impact très important sur la suite des choses », a averti Monique F. Leroux.

Elle s'est dite satisfaite de l'état des niveaux de capitaux de Desjardins qui aurait les ratios de capitaux les plus élevés parmi tous ses pairs canadiens : « Nous sommes les quatrièmes en Amérique du Nord. » Desjardins pourrait quand même procéder à des émissions de parts de capital qui afin de compléter ses différentes émissions.

« Nous envisageons d'aller de l'avant, avec l'accord des autorités règlementaires, dès le début de 2012 », a indiqué la présidente en soulignant que Desjardins était prête pour satisfaire les exigences de Bâle III.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour à 17:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

Ă€ surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.