Comment des hôteliers engagés ont obtenu leur certification carboneutre

Publié le 24/09/2009 à 17:05

Comment des hôteliers engagés ont obtenu leur certification carboneutre

Publié le 24/09/2009 à 17:05

Par Suzanne Dansereau

Photo : Martin Martel

Hôtel du Vieux Québec. L'établissement est le premier au Québec à avoir une empreinte environnementale neutre. En affaires comme dans les autres sphères de sa vie, Justin Keating agit par conviction.

 

Par Suzanne Dansereau

 

Son épouse Angela et lui sont convaincus de la nécessité de réduire leur impact sur l'environnement. Aussi, ils s'approvisionnent le plus souvent possible en nourriture locale et bio. Ils ont vendu leur auto, et se déplacent à pied ou à vélo.

 

C'est également par conviction que Justin Keating a décidé de faire de son entreprise, l'Hôtel du Vieux Québec (HVQ), à Québec, le premier établissement hôtelier carboneutre de la province. L'hôtel a reçu sa certification le 22 avril dernier, date anniversaire du Jour de la Terre.

 

L'HVQ était déjà le seul hôtel au Québec à détenir cinq clés vertes dans le cadre d'un programme d'écoévaluation de l'Association des hôtels du Canada.

 

" Les gens pensent que je fais cela pour le marketing, mais c'est uniquement parce que j'y crois et que je veux que notre entreprise se comporte en bon citoyen, affirme l'hôtelier de 39 ans. Chez nous, l'environnement est une religion. "

 

La démarche pour devenir carboneutre a été plus simple que les autres mesure visant à rendre son hôtel plus vert, dit M. Keating.

 

Il s'est adressé à Planétair, de Montréal, considéré comme l'un des meilleurs fournisseurs de crédits compensatoires au Canada. L'organisme lui a fait tracer le bilan de sa consommation énergétique (gaz et électricité) et a traduit cette consommation en nombre de tonnes de gaz à effet de serre (GES).

 

Par la suite, Planétair a acheté le nombre équivalent de crédits certifiés " or " dans des projets de réductions de GES. Parmi ceux-ci, un parc éolien à Madagascar (qui remplace une génératrice au diesel) et un projet en Inde visant à transformer les déchets agricoles en électricité à partir de la biomasse.

 

Peu de frais supplémentaires

 

Être carboneutre signifie que, chaque fois qu'il loue une chambre à un touriste, l'hôtel compense la consommation d'énergie de ce touriste par l'achat de crédits.

 

L'initiative impose donc des frais supplémentaires à l'hôtelier. " Ce n'est pas énorme : cela m'a coûté 700 $ pour les quatre derniers mois, et mon hôtel compte 45 chambres ", indique M. Keating.

 

A-t-il refilé la facture au client ? Non, répond Justin Keating. A-t-il observé une hausse de son achalandage à la suite de ses démarches ? " Difficile à dire. Je n'en suis pas sûr. Des clients de New York m'ont félicité d'être carboneutre. Des touristes de Colombie-Britannique et de l'Oregon ont signalé à mon gérant qu'ils avaient trouvé l'hôtel par l'intermédiaire du système de réservation Clé verte. Mais pour chaque client éclairé, j'en ai un qui dénigre la démarche, ou qui ignore de quoi il s'agit. " M. Keating a observé une baisse de 10 % de ses coûts d'énergie depuis qu'il a entrepris de rendre son hôtel plus vert.

 

Beaucoup de recherches

 

En fait, il consacre la majeure partie de son temps et de ses efforts à la recherche de façons de faire plus respectueuses de l'environnement. Par exemple, modifier l'éclairage et choisir des lampes adéquates pour des ampoules moins énergivores, trouver les meilleurs produits nettoyants qui ne polluent pas, évaluer la faisabilité d'un système de chauffage par géothermie, considérer l'énergie solaire, bâtir un toit vert sans démolir celui qui existe, etc. " Je passe une bonne partie de mes journées sur Internet. Heureusement que mon épouse m'aide dans mes recherches ", relate M. Keating. Comme les technologies vertes évoluent très rapidement, se tenir à jour n'est pas de tout repos.

 

" Mes employés me considèrent comme un vrai emmerdeur ! s'exclame M. Keating. Je leur ai fait changer dix fois de marque de produits nettoyants, j'ai changé deux fois de machine à laver... Mais aujourd'hui, ils sont fiers de tout ce que nous faisons pour l'environnement et ils sont bien contents de manger les tomates, les fines herbes et la laitue qu'on a fait pousser sur le toit de l'hôtel cet été. "

 

( PROFIL )

 

Nom : Hôtel du Vieux Québec

 

Année de fondation : 1992

 

Actionnaires : Christopher, Justin, Stephanie et Diane Keating

 

Nombre d'employés : 24 Site Web : www.hvq.com

 

À la une

Bourse: Wall Street clôture en forte hausse, rebond technique dans un marché toujours nerveux

Mis à jour le 02/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre sa meilleure séance en 10 mois.

Un nouveau règlement menace de sortir de Wall Street les sociétés chinoises cotées

02/12/2021 | AFP

La SEC avait averti les sociétés chinoises cotées à Wall Street qu’elles devaient respecter leurs obligations.

Titres en action: Toyota, Severstal, Banque TD, Banque CIBC

Mis à jour le 02/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.