Artopex veut doubler sa production sans augmenter sa consommation d'énergie


Édition du 03 Mai 2014

Artopex veut doubler sa production sans augmenter sa consommation d'énergie


Édition du 03 Mai 2014

« À la fin des années 2000, nous nous sommes rendu compte que la tendance au développe- ment durable se maintiendrait », explique Jean Barbeau, spécialiste produits et développement PubFonadaction-Le

Le fabricant de meubles de bureaux Artopex a entrepris un programme de développement durable qui lui permettra de doubler sa capacité de production d'ici 2025, sans augmenter sa consommation d'énergie.

«À la fin des années 2000, nous nous sommes rendu compte que la tendance au développement durable [DD] se maintiendrait, explique Jean Barbeau, spécialiste produits et développement durable du fabricant de Granby. Les gros donneurs d'ordres, les architectes et les designers ont commencé à ajouter des exigences de développement durable dans les devis. On a vu le jour où on perdrait des contrats si on n'avait pas de plan DD.»

Depuis 2006, Artopex détient la norme environnementale ISO 14001 pour deux de ses quatre usines. Mais la direction s'est aperçue que ce serait loin d'être suffisant.

«ISO 14001 est un système de management du volet environnemental ; la norme ne tient pas compte du volet social et économique. ISO 14001, c'est essentiel, mais c'est encore loin du développent durable», affirme M. Barbeau.

Le manufacturier a pris deux ans pour élaborer son plan de développement durable.

Artopex est membre du Conseil des PME du Réseau entreprise et développement durable. Elle emploie 400 personnes à ses deux usines de Granby et à celles de Sherbrooke et de Laval. La PME, fondée en 1980 sous le nom de Pro-Meubles, appartient à Daniel Pelletier.

Son plan DD comporte 11 engagements répartis en trois volets : humain, écosystème, produits. Pour chacun des engagements, un diagnostic a permis de déceler les forces et les faiblesses.

«On a appris qu'on était fort socialement grâce à nos commandites. Et aussi en écotechnologie [machines qui consomment moins d'énergie]», raconte M. Barbeau, un designer industriel. Ses contributions à différentes fondations et organisations charitables représentent 2 % à 3 % de ses bénéfices.

Par contre, Artopex était faible en formation. En réaction, elle a créé en 2010 l'Académie Artopex qui a formé à ce jour près de 400 représentants et designers. À l'interne, en 2012-2013 seulement, 7 860 heures de formation ont été dispensées à ses employés, un investissement correspondant à 1,55 % de sa masse salariale. Artopex, qui figure sur la liste des 50 sociétés les mieux gérées au Canada depuis 2007, pratiquait déjà le lean manufacturing ou production à valeur ajoutée (PVA). Mais la direction n'avait jamais fait le lien avec le développement durable, «alors que c'est complémentaire».

Artopex vise également la certification de 100 % de ses produits aux normes Greenguard et BIFMA 7.1 (Business and Institutional Furniture Manufacturers Association) pour la qualité de l'air à l'intérieur des usines.

Des résultats

Un des avantages de son plan DD, et non le moindre, est qu'Artopex peut maintenant soumissionner à des projets auxquels elle n'avait pas accès autrefois.

En 2011, 99 % des matériaux étaient recyclés, comparativement à seulement 38 % en 2005.

La PME a acheté deux voitures hybrides et mis sur pied un système de covoiturage entre ses usines, avec à la clé une baisse de 57 tonnes des émissions annuelles de gaz à effet de serre. «Les projets en DD doivent nous apporter des gains économiques», précise M. Barbeau.

En outre, Artopex a conçu des chariots réutilisables pour les pièces de taille réduite et un système de palettes réutilisables pour les pièces de grand format. Cela constitue un gain de temps considérable pour l'emballage et le déballage ainsi qu'une réduction importante de matériau d'emballage.

Pour son volet social, Artopex a invité une artiste à faire une toile qui sera ensuite reproduite dans son bilan de responsabilité sociale.

x 2 - Artopex aura besoin de 1 884 000 kWh / 712 075 m3 de gaz pour produire, en 2025, 7 065 444 pi2 de panneaux laminés et 2 548 tonnes d'acier, soit le double de ce qu'elle produisait en 2010.

À la une

Ukraine: la situation sur le terrain au 124e jour

Mis à jour il y a 7 minutes | AFP

L’armée russe tentait lundi de pousser son avantage dans l'est de l'Ukraine.

Zelensky fait pression sur le G7 pour durcir le ton contre Moscou

Mis à jour à 08:11 | AFP et La Presse Canadienne

Le G7 va continuer de soutenir l'Ukraine «aussi longtemps qu'il le faudra», selon leur déclaration commune.

Zelensky fait pression sur le G7 pour durcir le ton contre Moscou

Mis à jour à 08:11 | AFP et La Presse Canadienne

Le G7 va continuer de soutenir l'Ukraine «aussi longtemps qu'il le faudra», selon leur déclaration commune.