Les wagons de Lac-Mégantic provenaient du CP

Publié le 09/07/2013 à 16:48, mis à jour le 11/10/2013 à 10:58

Les wagons de Lac-Mégantic provenaient du CP

Publié le 09/07/2013 à 16:48, mis à jour le 11/10/2013 à 10:58

Grandes agglomérations traversées

Selon l’Atlas des chemins de fer du Canada et les experts qu’a consultés LesAffaires.com, les wagons de pétrole de schiste du gisement Bakken ont vraisemblablement transité par les lignes du CP aux États-Unis, entre le Dakota du Nord et Chicago, en passant par Minneapolis. Le chemin de fer a probablement utilisé son droit de passage sur un tronçon de la Norfolk Southern entre Chicago et Détroit, avant de continuer son chemin sur ses propres lignes jusqu’à Montréal, en passant par Toronto.

Les wagons qui ont tué 15 à 50 personnes à Mont-Mégantic ont donc traversé pas moins de cinq agglomérations de plus de trois millions d’habitants avant de se retrouver dans un train sans conducteur filant à toute vitesse, de dérailler et d’exploser dans la petite ville estrienne.

Comme le CP ne répond pas aux questions, impossible de savoir si la compagnie considère comme sécuritaires les fameux wagons citernes DOT-111 qu’elle traîne régulièrement dans ces régions densément peuplées. Ni de comparer ses méthodes de gestion de train et de changement de quarts de travail avec celles de MMA.

L’autre réseau canadien de classe 1, le Canadien National, assure de son côté que les wagons n’ont «en aucun temps» transité par son réseau, qui peut lui aussi relier le Dakota du Nord à Montréal. Le porte-parole Louis-Antoine Paquin ajoute que «des spécialistes» du CN se sont rendus sur les lieux de l’accident, «tout simplement pour prêter main forte aux intervenants».

Chose certaine, selon le haut dirigeant de l’industrie qu’a consulté LesAffaires.com, le pétrole n’a pas changé de wagons entre le Dakota du Nord et le Québec. «Ça serait très peu probable, dit-il. Il faudrait qu’il y ait eu une défectuosité.»

Il ajoute que le chemin de fer de classe 1 qui a acheminé au Québec les 72 wagons DOT-111 ayant explosé à Lac-Mégantic n’avait pas intérêt à passer par des voies ne lui appartenant pas entre le Dakota du Nord et le réseau de MMA. «Le chemin de fer principal essaie de transporter le train le plus longtemps possible sur ses propres lignes : c’est ce qui est payant.»

En entrevue avec Radio-Canada, le président de MMA, Ed Burkhardt, a convenu mardi qu’il devait modifier ses façons de faire en ne laissant plus de trains sans surveillance et en faisant ses changements de conducteur à Sherbrooke, où la pente est moins prononcée. Il a aussi convenu que les employés auraient dû être au courant que de couper le moteur aurait pour effet de relâcher le frein pneumatique et permettrait au train de continuer sa route à toute allure jusqu’à Lac-Mégantic.

Peu probable à Montréal

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.