Le Canadien Pacifique signe une convention collective avec 3000 travailleurs

Publié le 15/08/2022 à 18:26

Le Canadien Pacifique signe une convention collective avec 3000 travailleurs

Publié le 15/08/2022 à 18:26

Par La Presse Canadienne

L’entente s’applique à environ 3000 mécaniciens de locomotive, chefs de train et ouvriers de la gare de triage du CP représentés par la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada. (Photo: La Presse Canadienne)

CALGARY — Le Chemin de fer Canadien Pacifique affirme avoir signé une convention collective de deux ans avec environ 3000 travailleurs syndiqués.

Le nouvel accord est issu d’un arbitrage exécutoire dans un contexte d’inquiétudes concernant une pénurie de main-d’œuvre dans le secteur des transports canadien.

L’entente s’applique à environ 3000 mécaniciens de locomotive, chefs de train et ouvriers de la gare de triage du CP représentés par la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada.

Le CP, établi à Calgary, indique que l’entente comprend une augmentation annuelle de salaire de 3,5% en 2022 et 2023 en plus d’une bonification des avantages sociaux.

Le CP affirme que le Chemin de fer et Teamsters Canada ont convenu de recourir à l’arbitrage exécutoire en mars pour résoudre les problèmes liés aux salaires et aux prestations de retraite.

Le chef de la direction du CP, Keith Creel, soutient que l’entreprise continue de travailler avec ses partenaires syndicaux pour parvenir à une entente qui répond aux besoins de ses travailleurs, de ses clients et de la chaîne d’approvisionnement nord-américaine.

 

Sur le même sujet

Entente de principe entérinée à l'Autorité des marchés financiers

Fin mai, les salariés s’étaient dotés d’un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève illimitée.

Bell Solutions techniques demande des services essentiels en cas de grève

Bell a adressé une requête au CCRI dans le but d’obtenir le maintien au travail de quelques centaines d'employés

À la une

L'ouragan Ian provoque des inondations «catastrophiques» en Floride

Il y a 20 minutes |

De forts vents arrachaient les branches de nombreux palmiers, faisant même vaciller les poteaux électriques.

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.

Mondial-2022: aller ou pas au Qatar? L'onéreux dilemme des commanditaires.

12:52 | AFP

Est-il opportun pour une marque de s’afficher au Mondial-2022?