Les restaurateurs trouvent qu’ils se font poser un lapin plus souvent

Publié le 27/03/2023 à 13:49

Les restaurateurs trouvent qu’ils se font poser un lapin plus souvent

Publié le 27/03/2023 à 13:49

Par La Presse Canadienne

Avec les données recueillies, l’ARQ estime que ces places réservées sans visite représentent un coût d’opportunité hebdomadaire de 943 $ par établissement. (Photo: La Presse Canadienne)

Les restaurateurs trouvent qu’ils se font poser un lapin plus souvent. Ces tables vides leur feraient manquer près de 50 000 $ en revenus par établissement en moyenne, selon une estimation de l’Association Restauration Québec (ARQ).

Près de 65,6 % des restaurateurs affirment que le phénomène du «no−show» est en hausse, selon un sondage effectué par l’ARQ auprès de ses membres. Près de 44,5 % affirment être confrontés à des réservations non respectées «occasionnellement» et 32,9 % disent que cette situation se présente «fréquemment».

Parmi les répondants, 43,4 % estiment que le phénomène représente une préoccupation «majeure» tandis que 15,2 % parlent d’une «menace sérieuse à la viabilité de leur restaurant». Ils sont 17 % à qualifier ce comportement de «nuisance mineure» et 24,4 % à déplorer «un manque de respect sans conséquence».

Avec les données recueillies, l’ARQ estime que ces places réservées sans visite représentent un coût d’opportunité hebdomadaire de 943 $ par établissement, soit plus de 49 000 $ par année.

L’ARQ fait des représentations pour que la loi permette aux restaurants d’imposer une pénalité en cas de réservations non honorées, ce qui n’est pas le cas actuellement.

 

 

Sur le même sujet

Attention avec la révolution des «Top Guns»

EXPERT. Ne rêvons pas en couleur. Rappelons-nous que la classe managériale n’a pas toutes les réponses à nos problèmes

Le télétravail permet une «résilience» face aux crises à venir

Mis à jour le 21/05/2024 | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Trouver un équilibre entre les limites de l’organisation et les besoins des employés.»

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.