CAE met à pied 2600 employés

Publié le 06/04/2020 à 08:55

CAE met à pied 2600 employés

Publié le 06/04/2020 à 08:55

Par La Presse Canadienne

(Photo: courtoisie)

La société québécoise CAE (CAE) annonce lundi que face à la crise de la COVID-19, elle doit procéder à la mise à pied temporaire de 2600 employés sur les 10 500 qu’elle compte, de même qu’à une réduction de la semaine de travail pour 900 autres.

La compagnie spécialisée dans l’équipement de formation de haute technologie dit agir de cette façon pour protéger sa situation financière et atténuer les répercussions de la crise sanitaire sur ses employés.

CAE précise que pour atténuer le nombre de mises à pied temporaires, elle a décrété un gel des salaires et des réductions salariales pour les employés qui ne sont pas touchés par les semaines de travail réduites. Elle procède aussi à une réduction qu’elle qualifie de considérable de ses dépenses en immobilisations et ses investissements en recherche et développement.  

Par ailleurs, la compagnie confirme qu’en 11 jours, ses ingénieurs et scientifiques ont conçu un prototype de respirateur artificiel qui sera destiné aux patients hospitalisés aux soins intensifs en cette période de pandémie. CAE s’approvisionne actuellement en composants afin de commencer la production de ce respirateur dès qu’il sera approuvé par Santé Canada. 

CAE œuvre dans les secteurs de l’aviation civile, de la défense, de la sécurité et des soins de santé.

 

À la une

La décision finale sur la fusion du CP avec KCS serait rendue d'ici quelques semaines

Il y a 49 minutes | La Presse Canadienne

La décision du STB est le dernier obstacle que le CP doit franchir dans son offre d’achat de KCS pour 31 G$ US.

Repenser les pratiques des cabinets comptables

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Lorsque vient le temps d’intégrer les facteurs ESG, ils sont logés à la même enseigne que leurs clients.

Les nouveaux défis des CPA

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Les CPA sont de plus en plus appelés à réduire les risques de sombrer dans le piège.