FMI : pas de reprise en 2009

Publié le 19/03/2009 à 00:00

FMI : pas de reprise en 2009

Publié le 19/03/2009 à 00:00

Pour la première fois en 60 ans, la croissance mondiale reculera en 2009 dans une fourchette de 0,5% à 1%, selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI), dans une analyse soumise aux membres du G20. La contraction de l’activité économique s’est poursuivie au premier trimestre de 2009.

Le FMI juge bon d’avertir que les grandes économies mondiales font face à une «récession profonde» qui dépassera en intensité toutes celles de la période d’après guerre.

Pour les économies des pays avancées, la contraction de 2009 devrait se situer dans la fourchette de 3,0% à 3,5%. Les Etats-Unis seront les mieux lotis avec un recul de 2,6%, la zone euro suivra avec 3,2% alors que le Japon subira une contraction de 5,8%.

Les pays émergents connaitront une modeste croissance de 1,5% à 2,5%.

La reprise interviendra en 2010, mais demeurera modeste, pense le FMI, sous réserve que les mesures initiées pour stabiliser les systèmes bancaires portent leurs fruits, que les plans de relance soient ambitieux.

«Le retournement de l’économie reposera sur la capacité des grandes économies à prendre des décisions concertées pour stabiliser le système financier et soutenir la demande», soutient le FMI.

Ainsi, en 2010, les économies avancées connaitront des taux de croissance avoisinant 0% à 0,5%, alors que les pays émergents verront leur PIN progresser de 3,5% à 4,5%.

À la une

L’art d’être plus efficace

Il y a 47 minutes | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, respiration après un nouveau record

Mis à jour il y a 39 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert en hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 21 mai

Mis à jour à 08:16 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient essentiellement en déclin lundi matin.