Pfizer s’attend à une chute des ventes de son vaccin anti-COVID en 2023

Publié le 31/01/2023 à 08:34

Pfizer s’attend à une chute des ventes de son vaccin anti-COVID en 2023

Publié le 31/01/2023 à 08:34

Par AFP

Les revenus tirés des produits anti-COVID devraient repartir à la hausse en 2024 après un point bas en 2023 lié au fait que les États ont déjà beaucoup de stocks à leur disposition, assure Pfizer. (Photo: 123RF)

New York — Pfizer a dégagé des résultats records en 2022, mais a prévenu que les ventes de son vaccin et de sa pilule anti-COVID, qui dopent ses performances financières depuis deux ans, allaient chuter en 2023.

Le groupe pharmaceutique américain s’attend à écouler pour 13,5 milliards de dollars de son vaccin Comirnaty développé avec le laboratoire allemand BioNTech, soit une baisse de 64%, et pour 8 milliards de dollars de sa pilule Paxlovid, soit une baisse de 58%.

L’action du groupe reculait de 2,4% dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de la Bourse.

Au seul quatrième trimestre, le chiffre d’affaires du laboratoire a grappillé 2% à 24,3 milliards de dollars et son bénéfice net a bondi de 47% à 5 milliards de dollars.

Sur l’ensemble de l’année 2022, Pfizer a réalisé un chiffre d’affaires de 100,3 milliards de dollars, un niveau jamais atteint auparavant, pour un bénéfice net de 31 milliards de dollars. Et ce malgré des taux de change ayant affecté son chiffre d’affaires à hauteur de 7%.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, son bénéfice s’affiche à 6,58 dollars, un record.

Mais pour l’année en cours, le groupe s’attend à un net fléchissement: il prévoit que son chiffre d’affaires s’affiche entre 67 et 71 milliards de dollars et son un bénéfice par action entre 3,25 et 3,45 dollars.

Les revenus tirés des produits anti-COVID devraient repartir à la hausse en 2024 après un point bas en 2023 lié au fait que les États ont déjà beaucoup de stocks à leur disposition, assure Pfizer.

Mais le groupe compte aussi sur le lancement de nouveaux produits ou sur de nouvelles indications pour ses médicaments existants.

En ne prenant pas en compte les produits anti-COVID et les taux de change, Pfizer s’attend à une hausse de son chiffre d’affaires de 7% à 9% en 2023.

Sur le même sujet

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?