Industrie minière le Nord du Québec demeure un acteur stratégique

Publié le 21/11/2022 à 11:07

Industrie minière le Nord du Québec demeure un acteur stratégique

Publié le 21/11/2022 à 11:07

Par La Presse Canadienne

Le Nord-du-Québec génère à lui seul 1,1 milliard de dollars, soit 10,3% de la contribution totale de l’industrie minière au produit intérieur brut (PIB) du Québec.(Photo: 123RF)

L’Association minière du Québec (AMQ) publie son rapport sur les retombées économiques de l’industrie minière pour l’année 2020. On dénote que le Nord-du-Québec demeure un acteur stratégique du secteur minier avec une quatrième position. L’Abitibi-Témiscamingue reste à la tête des retombées économiques suivie de la Côte-Nord et de Montréal.

Alors que l’ensemble du Québec bénéficie de 10,5 milliards de dollars des retombées des activités des sociétés minières au Québec, le Nord-du-Québec génère à lui seul au quatrième rang 1,1 milliard de dollars, soit 10,3% de la contribution totale de l’industrie minière au produit intérieur brut (PIB) du Québec. En ce qui a trait au PIB régional, l’industrie minière au Québec contribue à hauteur de 21%.

La présidente-directrice générale de AMQ, Josée Méthot, n’a pas caché son optimisme à la suite des conclusions de cette étude. «Je trouve les retombées très intéressantes, particulièrement quand on parle de 2020, qui n’a pas été une année facile et je vois un bel avenir particulièrement avec le développement des minéraux critiques et stratégiques.» Elle est aussi assez fière de voir la contribution de l’industrie minière au PIB du Québec. Les activités minières sont une source de revenus non négligeables à la fois pour le Gouvernement du Québec et celui du Canada. Ces deux entités ont perçu 2,4 milliards de dollars grâce aux revenus fiscaux et parafiscaux, dont près de 1,8 milliard de dollars pour le Gouvernement du Québec, et ce, sans compter l’impôt sur le revenu des sociétés. À titre d’exemple, les revenus fiscaux pour le Gouvernement du Québec ont connu une augmentation de 77,3% entre 2014 et 2020. La plus importante contribution à cette hausse provient des droits miniers qui ont plus que quintuplé pendant cette période, atteignant 631,7 M$ pour l’année 2020, un sommet inégalé à ce jour.

Le Nord-du-Québec

À travers l’étude, les indicateurs démontrent que le Nord-du-Québec joue un rôle important dans l’industrie minière québécoise. Étant donné l’éloignement de la région, il n’est pas surprenant de trouver des indicateurs liés aux emplois ou aux fournisseurs plus faibles que pour l’Abitibi-Témiscamingue par exemple.

La pandémie de la COVID-19 ayant fragilisé les chaines d’approvisionnement, les entreprises minières ont dû élargir leur réseau de fournisseurs afin de continuer leurs activités. En ce sens, le nombre total de fournisseurs de l’industrie minière qui ont leur place d’affaires au Québec est de 4 857 en 2020. Ceci équivaut

à une hausse de 27,8% en deux ans. Au total, 83 d’entre eux sont dans la région du Nord-du-Québec.» L’année 2020 n’a pas été facile dans le monde minier au Québec. Suite à la pandémie, il y a eu des arrêts au niveau des projets d’exploration et aussi d’exploitation. Lors de la reprise des activités, elles ont su relever les défis pour opérer malgré les exigences sanitaires. Les mines ont encore une fois démontré leur importance économique dans plusieurs régions du Québec. «En matière d’emplois, l’étude révèle que l’ensemble des activités minières a soutenu au Québec 48 187 années-personnes de travail sous forme d’emplois directs, indirects et induits. De ce nombre, plus de 700 sont des emplois directs».

Un bel avenir pour le NDQ

Josée Méthot est contente de voir que la région du NDQ tire bien son épingle du jeu et voit un bel avenir pour le monde minier chez nous. Il y a plusieurs projets miniers sur la carte. «C’est certains que ça va rapporter encore plus dans la région de Chibougamau-Chapais, au niveau des emplois directs et indirects. Je vois l’avenir avec optimisme pour le NDQ. Particulièrement avec les chiffres préliminaires d’investissements miniers qui viennent d’être publiés et qui placent votre région en deuxième position au niveau des sommes dépensées en exploration.»

 

Par René Martel, Initiative de journalisme local

Sur le même sujet

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Le mouvement pour un moratoire sur les claims miniers s'agrandit

La QLAIM demande d’abolir la préséance de la Loi sur les mines sur les autres lois d’aménagement du territoire.

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 0 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Du soulagement en Europe et un léger repli attendu à Wall Street

À surveiller : Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood

Il y a 45 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood?

Pizza Salvatoré versera la moitié de ses ventes à ses employés

Il y a 59 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. La totalité de ses ventes de pizza du 7 février 2023 sera remise à ses salariés et des organismes.