Les ports de Montréal, Québec et Trois-Rivières veulent renforcer le corridor Saint-Laurent

Publié le 14/06/2022 à 10:10

Les ports de Montréal, Québec et Trois-Rivières veulent renforcer le corridor Saint-Laurent

Publié le 14/06/2022 à 10:10

Par François Normand

Le port de Montréal est l'un des principaux pôles logistiques dans le nord-est de l'Amérique du Nord. (Photo: courtoisie)

L’Union fait la force, dit l’adage. Eh bien, les administrations portuaires de Montréal, de Québec et de Trois-Rivières appliquent ce principe, en créant un groupe de travail pour identifier et faciliter la mise en œuvre d’initiatives communes afin de renforcer le corridor Saint-Laurent.

«La signature d’une entente de collaboration entre ces trois ports du fleuve Saint-Laurent est motivée par des enjeux stratégiques, environnementaux et économiques», soulignent les trois administrations dans un communiqué publié ce mardi matin.

Ensemble, par année, les ports de Montréal, Québec et Trois-Rivières manutentionnent annuellement environ 72,4 millions de tonnes de marchandises diverses, de conteneurs, de marchandises générales non conteneurisées, sans parler de vracs solides et liquides.

Des entreprises canadiennes et étrangères se servent du fleuve Saint-Laurent pour exporter et importer une multitude de biens, de denrées et de matières premières échangées avec le monde.

 

Restructuration des chaînes mondiales

«Les chaînes d’approvisionnement mondiales sont en restructuration. Les lignes maritimes et les acteurs de l’import-export cherchent les meilleures routes, au meilleur coût, et veulent accélérer la décarbonation du transport maritime. Il y a des opportunités pour nos ports et pour notre économie», souligne dans le communiqué Martin Imbleau, PDG de l’Administration portuaire de Montréal.

Le groupe de travail tentera aussi d’améliorer la compétitivité du corridor Saint-Laurent comme la connexion entre les ports et les réseaux de transport par camion et par train, l’échange d’expertise ou la compatibilité des systèmes technologiques.

Comme Ottawa a annoncé son intention de moderniser la Loi maritime du Canada (qui encadre le fonctionnement des administrations portuaires canadiennes), les conclusions du groupe de travail «pourront aussi servir à alimenter le travail de Transports Canada», soulignent les trois administrations.


Sur le même sujet

Énergir songe à produire elle-même du gaz renouvelable

07/12/2022 | François Normand

Le cas échéant, Énergir s’allierait à un partenaire dans le monde municipal ou agricole pour cette nouvelle activité.

Les protéines végétales poursuivent leur essor

Édition du 23 Novembre 2022 | Jean-François Venne

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. Les transformateurs composent avec certaines difficultés vis-à-vis la demande.

À la une

Mise à jour économique: Québec n’écarte plus le scénario d’une récession en 2023

Il y a 41 minutes | La Presse Canadienne

Le ministre Girard a réaffirmé qu’il anticipait un ralentissement économique en 2023.

EN DIRECT: suivez la mise à jour économique du gouvernement caquiste

Il y a 43 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Suivez toutes les informations sur la mise à jour économique du gouvernement avec notre expert invité, Raphaël Melançon.

Elon Musk VS Bernard Arnault: qui sera le plus riche à la fin de la journée?

13:53 | LesAffaires.com et AFP

Qui sera l'homme le plus riche du monde à la fin de la journée? C'est le duel du jour que suit Forbes.