États-Unis: 52G$ pour relancer la production de semi-conducteurs

Publié le 09/08/2022 à 17:37

États-Unis: 52G$ pour relancer la production de semi-conducteurs

Publié le 09/08/2022 à 17:37

Par AFP

La demande pour les semi-conducteurs a explosé pendant la pandémie, causant des pénuries mondiales encore exacerbées par la fermeture d’usines chinoises face aux résurgences de la COVID. (Photo: 123RF)

Washington —Le président américain Joe Biden a signé mardi une loi qui débloque 52 milliards de dollars de subventions pour relancer la production de semi-conducteurs aux États-Unis.

Le démocrate a assuré que cet investissement dans ces pièces au cœur de l’électronique moderne aiderait son pays à gagner «la compétition économique au 21e siècle».

Le texte, adopté fin juillet par le Congrès, prévoit aussi des dizaines de milliards de dollars pour la recherche et le développement.

Le passage de cette loi représente pour Joe Biden une victoire après un combat de longue haleine et une bonne nouvelle à l’approche des élections de mi-mandat.

La loi «amplifie nos efforts pour fabriquer des semi-conducteurs ici, en Amérique», a déclaré Joe Biden, louant les entrepreneurs, qui sont «la raison pour laquelle je suis optimiste concernant le futur de notre pays».

Ce plan d’investissement «va diminuer les coûts de la vie quotidienne, créer des emplois industriels bien payés dans le pays et renforcer la place de leader des États-Unis dans l’industrie du futur», avait commenté le président dans un communiqué après le vote au Congrès.

La demande pour les semi-conducteurs a explosé pendant la pandémie, causant des pénuries mondiales encore exacerbées par la fermeture d’usines chinoises face aux résurgences de la COVID.

Les États-Unis, dont la part dans la production mondiale a fortement reculé ces dernières années au profit de l’Asie, ont souffert de ces pénuries. Cela a notamment ralenti la production de voitures neuves l’an dernier, faisant flamber les prix dans l’automobile.

Selon la Maison-Blanche, cet engagement à soutenir l’industrie de haute technologie attire déjà des fonds privés, avec quelque 50 milliards de dollars investis dans les semi-conducteurs. Micron a notamment annoncé mardi un plan de 40G$ aux États-Unis.

Cet investissement sera en partie financé par les subventions et les crédits d’impôt prévus par la loi signée par Joe Biden.

La signature du texte est «un investissement historique dans l’avenir de l’Amérique», s’est réjoui le vice-président de la Chambre de commerce, Neil Bradley.

«Cela va stimuler la production de puces électroniques dans le pays, renforcer les chaînes d’approvisionnement, accroître la recherche et le développement et consolider notre sécurité nationale.»

Mercredi, Joe Biden signera une loi visant à améliorer la prise en charge des vétérans américains exposés aux fumées toxiques émanant de braseros sur les bases militaires.

Il devrait aussi promulguer sous peu un vaste plan pour le climat et la santé, adopté par le Sénat dimanche grâce aux seules voix démocrates et désormais en route vers la Chambre des représentants pour un vote final.

Sur le même sujet

Les pays de l'OTAN promettent d'aider l'Ukraine à braver l'hiver

Mis à jour le 29/11/2022 | AFP

Les pays membres de l'OTAN réunis à Bucarest mardi se mobilisent pour aider l'Ukraine.

Biden demande au Congrès de faire barrage à une potentielle grève majeure du rail

28/11/2022 | AFP

Joe Biden demande au Congrès de légiférer «sans délai» pour éviter une potentielle grève majeure du fret ferroviaire.

À la une

Bourse: Wall Street termine hésitante, plutôt dans le rouge, avant un discours de la Fed

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce aux gains de l'énergie.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 29/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, BRP et Banque Scotia

29/11/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.