Une facture de 3,17G$ pour Québec


Édition du 01 Février 2014

Une facture de 3,17G$ pour Québec


Édition du 01 Février 2014

Malgré une considérable amélioration depuis 2006, l'évaluation que fait le gouvernement de la dette toxique du Québec est pour le moins partielle. En fait, l'État n'a aucune idée des coûts de décontamination totaux des terres contaminées. Il ne connaît que son propre passif, inscrit dans le Budget de dépenses du Conseil du Trésor pour 2012-2013 : 3,17 milliards de dollars.

Consultez notre carte interactive et notre enquête sur les terrains contaminés.

De cette somme, 2,12 G$ représentent les coûts de décontamination pour les sites du gouvernement : terrains de ministères et de sociétés d'État. Mais Québec ajoute 1,05 G$ pour 352 sites industriels et miniers où il devra probablement intervenir, parce que le pollueur en est incapable.

«Ce "passif environnemental" a été entièrement inscrit à la dette», explique Geneviève Tardy, conseillère politique pour les terrains contaminés au cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet. En 2012, le gouvernement a annoncé qu'il dépenserait une première tranche de 1 G$ sur 10 ans pour nettoyer ses propres sites.

Quant aux terrains contaminés appartenant à des entreprises et à des particuliers, Québec est incapable d'en évaluer la superficie ou le volume total touché ni le coût de leur décontamination. En fait, la déclaration de ces informations n'est pas obligatoire. Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs les demande au cas par cas, quand un terrain pollué change d'usage ou qu'une situation grave se produit, comme la tragédie de Lac-Mégantic ou le déversement de mazout de la minière Cliffs à Sept-Îles.

En 2010, le Ministère ne connaissait la surface contaminée que pour 44 % des sites inscrits au Répertoire des terrains -contaminés, et le volume, pour 33 % d'entre eux.

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.