Un centre de commerce chinois à Longueuil


Édition du 29 Mars 2014

Un centre de commerce chinois à Longueuil


Édition du 29 Mars 2014

C'est dans l'arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil, que naîtrait le premier centre d'affaires international chinois en Amérique du Nord. Celui-ci accueillerait un millier d'immigrants investisseurs.

Un magnat chinois des télécommunications veut construire à Longueuil un «centre d'affaires international» pour accueillir un millier d'immigrants investisseurs, a appris Les Affaires.

Contrairement à ce qu'ont publié d'autres médias, ce projet de 35 millions de dollars ne verra vraisemblablement pas le jour à Laval, mais bien dans l'arrondissement de Saint-Hubert, près de l'autoroute 30. L'entreprise québécoise qui travaille sur le projet, Gestion MITC, a même déposé une offre d'achat pour un terrain de la Ville de Longueuil, boulevard Moïse-Vincent, à 3,19 M$.

MITC est contrôlée par Dexian «Daniel» Gong, un consultant de Westmount d'origine chinoise. Mais le véritable cerveau du projet vit entre Beijing et Hong Kong. Il s'agit de Jerry Yang, l'actionnaire principal de Mintel Communications, une grande entreprise de télécommunications dans l'empire du Milieu. Ce magnat de la fibre optique contrôle aussi Min Ying Holdings, le conglomérat à l'origine du projet de centre d'affaires de Saint-Hubert. Pour le construire, il a recruté un entrepreneur local lui aussi d'origine chinoise, Robert Shi.

En vertu du concept, des immigrants viendront ouvrir des succursales pour faire affaire avec des entreprises nord-américaines.

Joint par Les Affaires, Daniel Gong est avare de détails. Mais il parle de la construction d'un grand immeuble, «avec beaucoup de sécurité». Un ingénieur chinois est d'ailleurs arrivé dès mars 2013 pour travailler à la conception du bâtiment. Le projet inclut une plateforme électronique d'échange pour faire du commerce entre les entreprises chinoises concernées et leurs clients nord-américains. «Nous avons besoin de beaucoup de systèmes», dit Daniel Gong.

L'investisseur local, Robert Shi, n'a pas rappelé Les Affaires.

Offre d'achat acceptée

Le 18 février, Longueuil a déposé son projet d'entente avec MITC au conseil municipal. Les investisseurs veulent y implanter «un centre d'affaires dans le domaine de l'import-export», explique Renaud Beauchemin, porte-parole de la municipalité. «Gestion MITC dispose d'une période de six mois suivant le dépôt de son offre pour présenter à la Ville un projet répondant à ses critères économiques et au plan d'intégration et d'implantation architectural.»

Si la transaction va de l'avant, la Ville de Longueuil réalisera un profit de plus de 100 % sur ces lots, achetés pour 1,3 M$ en novembre dernier du producteur de yogourt Aliments Ultima. L'implantation du centre d'affaires ne nécessite aucun changement de zonage.

À la une

À surveiller: Telus, Descartes Systems Group et Aritzia

Que faire avec les titres de Telus, Descartes Systems Group et Aritzia?

Roots affiche un profit de 2,2 M$ au 3T, mais ses ventes reculent

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

Toronto — Roots a engrangé un bénéfice d’environ 2,2 millions de dollars (M$) au ...

Banque Laurentienne du Canada: forte hausse en un an du résultat net de l'exercice

Pour l’ensemble de l’exercice financier 2022, la Banque Laurentienne du Canada a déclaré un résultat net de 226,6 M$.