Projet de 200 M$ pour le Groupe Lépine à Saint-Martin

Publié le 05/02/2014 à 16:37, mis à jour le 06/02/2014 à 11:22

Projet de 200 M$ pour le Groupe Lépine à Saint-Martin

Publié le 05/02/2014 à 16:37, mis à jour le 06/02/2014 à 11:22

Une maquette du projet Indigo Bay du Groupe Lépine, à Saint-Martin, dans les Antilles. Image: Groupe Lépine.

Le Groupe Lépine débarque à Saint-Martin. Le spécialiste montréalais des condos de luxe a ouvert son bureau de ventes pour son premier projet dans les Antilles, Indigo Green, dans «la dernière baie non développée» du territoire autonome néerlandais, dit René H. Lépine. Le projet pourrait, à terme, atteindre une valeur de 200 M$.

Le Groupe, à l’origine des projets de grand luxe Sir George Simpson et 1200 Maisonneuve Ouest (Tour Lépine) au centre-ville de Montréal, prévoit réaliser des ventes d’environ 40 M$ avec ce projet de 65 à 70 unités dans la première phase.

Il s’agira d’un projet «écologique»: René H. Lépine le conçoit en vue d’une éventuelle certifications LEED. «Nous voulons en arriver à des économies d’énergie d’au moins 60 %, dit-il. Pour 10 à 15 000 $ de plus, je vais peut-être pouvoir ramener le compte d’électricité à zéro grâce au solaire.»

Après cette première phase, le Groupe prévoit lancer d’autres constructions : bureaux, hôtellerie, d’autres résidences…À Indigo Bay, le tiers des 150 acres qu’a acquis l’entreprise restera à l’état de forêts et de plages, explique le fils de René Lépine père, parfois surnommé le «Donald Trump du Québec», qui a notamment construit le Village olympique en 1975.

Le Groupe Lépine s’aventure pour la première fois hors de ses deux terrains de jeu de prédilection en Amérique du Nord. «En Floride, la demande est là, mais les acheteurs ne trouvent pas de financement. Et à Montréal, le marché me semble un peu surconstruit, dit René H. Lépine. Les Caraïbes de leur côté n’ont pas souffert intensément de la crise immobilière. Le marché est en train de redevenir très intéressant. On a ouvert notre bureau de ventes en janvier, et on a déjà 67 acheteurs potentiels.»

Parmi eux, environ 40 % d’Européens, 30 % d’Américains et près de 25 % de Canadiens, dont la grande majorité de Montréal.

À la une

La décision finale sur la fusion du CP avec KCS serait rendue d'ici quelques semaines

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

La décision du STB est le dernier obstacle que le CP doit franchir dans son offre d’achat de KCS pour 31 G$ US.

Repenser les pratiques des cabinets comptables

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Lorsque vient le temps d’intégrer les facteurs ESG, ils sont logés à la même enseigne que leurs clients.

Les nouveaux défis des CPA

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Les CPA sont de plus en plus appelés à réduire les risques de sombrer dans le piège.