Déjà 2800 personnes inscrites aux formations accélérées et rémunérées en construction

Publié le 31/10/2023 à 15:52

Déjà 2800 personnes inscrites aux formations accélérées et rémunérées en construction

Publié le 31/10/2023 à 15:52

Par La Presse Canadienne

Lundi, François Legault (gauche) avait déclaré vouloir donner un «grand coup» afin de résorber la pénurie de main-d'oeuvre qui sévit actuellement dans l'industrie de la construction. (Photo: La Presse Canadienne/Jacques Boissinot)

Près de 3000 personnes ont déjà répondu à l'appel du premier ministre François Legault en s'inscrivant à des formations accélérées en construction. 

«On a besoin de plus de monde en construction. Juste ce matin, il y en a 2800 déjà qui se sont inscrits», s'est félicité François Legault lors d'une brève mêlée de presse, mardi, à l'Assemblée nationale.

Mais ce n'est pas assez, selon lui. «Il faut augmenter ça», a-t-il ajouté.

La veille, François Legault avait déclaré vouloir donner un «grand coup» afin de résorber la pénurie de main-d'oeuvre qui sévit actuellement dans l'industrie de la construction.

Il a expliqué que les besoins de personnel sont considérables en raison des nombreux projets actuels et à venir, que ce soit pour des écoles, des routes, voire des ouvrages d’Hydro-Québec.

Dès janvier, des formations rapides et payées seront donc offertes afin d’accéder à cinq métiers: charpentier-menuisier, opérateur de pelles, opérateur d’équipement lourd, ferblantier et frigoriste.

Les personnes intéressées ont jusqu’au 15 décembre pour s’inscrire à ces formations, qui mènent à l’attestation d’études professionnelles (AEP) et dont la durée variera de quatre à six mois (500 à 700 heures).

Elles recevront un soutien de 750$ par semaine.

Par ailleurs, ceux qui s’inscriront à des programmes comparables menant à un Diplôme d’études professionnelles (DEP) pourraient obtenir une bourse de 9000$ à 15 000$ dès leur diplomation.

Le gouvernement augmentera également dès janvier la capacité d’accueil du DEP Électricité et du DEP Plomberie et chauffage, où il y a présentement des listes d’attente.

Ensemble, ces mesures représentent un investissement de 300 millions de dollars.. Le gouvernement espère ainsi recruter de 4000 à 5000 travailleurs capables d’œuvrer sur les chantiers dès l’été 2024.

L'initiative du gouvernement Legault a été bien accueillie par l’Association de la construction du Québec (ACQ), notamment, tandis que les syndicats de la construction ont dit craindre les travaux bâclés, en plus d'y voir un problème potentiel de santé et sécurité.

Sur le même sujet

Plus de polyvalence pour plus de productivité dans la construction

Édition du 21 Février 2024 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. L’industrie de la construction du Québec subit un écart de productivité de 10% avec celle de l’Ontario.

Collations et café pour être au bureau «comme à la maison»

Mis à jour le 27/02/2024 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il n’y a rien comme être ensemble pour former une équipe solide et forte.»

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.