Secteur public: 25 000 professionnels du gouvernement se dotent d'un mandat de grève

Publié le 27/11/2023 à 12:56, mis à jour le 27/11/2023 à 12:59

Secteur public: 25 000 professionnels du gouvernement se dotent d'un mandat de grève

Publié le 27/11/2023 à 12:56, mis à jour le 27/11/2023 à 12:59

Par La Presse Canadienne

Sonia LeBel, la présidente du Conseil du trésor (Photo: La Presse Canadienne/Jacques Boissinot)

C'est au tour de 25 000 professionnels du gouvernement du Québec de se doter d'un mandat de grève à être déclenchée au moment opportun.

Il s'agit cette fois de 25 000 membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), un syndicat indépendant qui ne fait pas partie du front commun. Ses membres travaillent dans les différents ministères et organismes gouvernementaux.

En fait, après consultation des membres, ceux-ci se sont majoritairement prononcés en faveur de deux types de mandats de grève distincts: un plus léger, prônant des grèves de soir, de fin de semaine et de jours fériés, et un plus musclé, d'une grève pouvant se compter en minutes, en heures ou en jours jusqu'à la grève illimitée. 

En entrevue lundi, Guillaume Bouvrette, président du SPGQ, a expliqué que c'est une instance du syndicat, composée de représentants de ses 33 sections, qui décidera de la forme que pourrait prendre un débrayage, le cas échéant.

En plus de la question salariale, celle du télétravail est prioritaire dans cette négociation du SPGQ, puisque ses membres oeuvrent dans la fonction publique.

 

 

Sur le même sujet

À la une

Norea Capital mise sur Versacom

Il y a 37 minutes | Dominique Talbot

Seulement au Canada, le marché dans lequel Versacom évolue est évalué à 3,5 milliards de dollars.

Bourse: vendre ou ne pas vendre, telle est la question!

SE LANCER EN BOURSE. Acheter des actions est relativement facile, mais les vendre c'est une autre paire de manches.

Deux producteurs de graphite du Québec dénoncent la concurrence chinoise

La North American Graphite Alliance exhorte Washington d’imposer des tarifs sur des importations chinoises de graphite.