Trudeau vante un futur partenariat énergétique avec l'Allemagne

Publié le 19/08/2022 à 13:10

Trudeau vante un futur partenariat énergétique avec l'Allemagne

Publié le 19/08/2022 à 13:10

Par La Presse Canadienne

Justin Trudeau a réitéré que l’invasion russe de l’Ukraine a accentué le besoin d’effectuer une transition énergétique. (Photo: La Presse Canadienne)

Le premier ministre Justin Trudeau soutient qu’un partenariat à venir avec l’Allemagne contribuera, à long terme, à faire du Canada un chef de file d’approvisionnement mondial en énergie verte.

«Ce dont on va vraiment parler, moi et le chancelier (allemand) la semaine prochaine, c’est comment ce partenariat entre le Canada et l’Allemagne ainsi que l’Europe en général va nous aider pour les décennies à venir afin de s’assurer que le Canada devienne un fournisseur essentiel d’énergie à la planète dans un monde carboneutre», a-t-il dit vendredi lors d’un passage aux Îles-de-la-Madeleine.

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le premier ministre Trudeau sont sur le point de signer la semaine prochaine un accord sur l’hydrogène à Stephenville, à Terre-Neuve-et-Labrador. Olaf Scholz sera alors en visite officielle au Canada.

Un responsable gouvernemental qui a requis l’anonymat a confirmé qu’un accord sur l’hydrogène serait signé, point culminant de mois de pourparlers entre les deux pays.

Stephenville abritera une centrale énergétique à zéro émission où l’énergie éolienne sera utilisée pour produire de l’hydrogène et de l’ammoniac destinés à l’exportation.

Vendredi, Justin Trudeau a réitéré que l’invasion russe de l’Ukraine a accentué le besoin d’effectuer une transition énergétique et d’aider l’Europe afin qu’elle soit moins dépendante de la Russie en matière d’énergie.

«C’est très vrai qu’on n’a pas les outils maintenant pour les aider directement à l’échelle dont ils auraient besoin dans l’immédiat, mais dans les années et décennies à venir, on sait qu’on doit transformer nos ressources énergétiques. On doit décarboniser notre industrie pétrolière et gazière, ce qu’on est en train de faire.»

Le premier ministre a mentionné l’hydrogène comme éventuelle alternative énergétique, mentionnant aussi des ressources entrant dans la composition de batteries, telles que le lithium.

«On a aussi des investissements à faire ailleurs: dans le nucléaire, dans l’électrification (…). On a du travail à faire», a-t-il poursuivi.

Le chancelier allemand sera au Canada de dimanche à mardi. Il se rendra notamment à Montréal et à Toronto.

 

Sur le même sujet

Affaire Wirecard: l'entreprise, un outil de guerre?

BLOGUE INVITÉ. L’histoire de Wirecard dépasse celle d’une simple fraude commise par quelques individus sans scrupule.

Tesla maintient son projet d’usine de batteries près de Berlin, assure la région

22/09/2022 | AFP

La presse avait évoqué une pause du chantier, en raison d’un nouveau régime de subventions aux États-Unis.

À la une

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Il y a 59 minutes | Éliane Brisebois

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.

Mondial-2022: aller ou pas au Qatar? L'onéreux dilemme des commanditaires

12:52 | AFP

Est-il opportun pour une marque de s’afficher au Mondial-2022?

Les pénuries de personnel et l'épargne devraient amortir la récession, croit Deloitte

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

Certains signes précurseurs d’un ralentissement sont déjà visibles.