Québec solidaire promet d'augmenter les prestations d'aide sociale

Publié le 28/09/2022 à 12:00, mis à jour le 28/09/2022 à 18:36

Québec solidaire promet d'augmenter les prestations d'aide sociale

Publié le 28/09/2022 à 12:00, mis à jour le 28/09/2022 à 18:36

Par La Presse Canadienne

Le parti veut également apporter un soutien de 290 M$ par année au milieu communautaire dans cette lutte contre la pauvreté. (Photo: La Presse Canadienne)

Sherbrooke — Québec solidaire (QS) propose de hausser de 45% les prestations d’aide sociale et de solidarité sociale afin de répondre aux besoins de base des personnes qui en bénéficient.

L’engagement de la formation politique représente un investissement de 1,49 milliard de dollars (G$) par année. Avec cette mesure, la prestation de base pourrait, par exemple, passer de 726$ à 1056$.

«Imaginez vous payer un loyer, un téléphone, des vêtements, une épicerie avec 726$ par mois. C’est impossible de vivre dignement», a soutenu le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, de passage à Sherbrooke, mercredi.

Il a annoncé une série de mesures en vue de mettre fin à la pauvreté au Québec. Le leader politique a notamment réitéré son engagement d’augmenter le salaire minimum à 18$ l’heure.

Pour aider les petites entreprises et les organismes communautaires à assumer les coûts de cette hausse du salaire minimum, QS leur promet un programme de soutien de 625 millions de dollars (M$) sur quatre ans.

«Ce serait contre-productif qu’on vienne appauvrir les groupes communautaires en bonifiant le salaire minimum. Notre programme va venir compenser financièrement ces groupes-là de manière transitoire pour les aider à encaisser cette augmentation», a expliqué M. Nadeau-Dubois.

Il souhaite que ces propositions fassent partie du prochain plan d’action gouvernemental de lutte à la pauvreté. Le plan actuel arrive à échéance en 2023.

Le candidat dans Gouin a reproché au premier ministre sortant François Legault de porter toute son attention sur l’écart de richesse du Québec avec l’Ontario, plutôt que de s’intéresser à la différence de richesse entre les Québécois.

«Je pense que c’est révélateur de ses vraies priorités», a affirmé M. Nadeau-Dubois, qui était de retour dans la région sherbrookoise pour prêter main-forte aux bénévoles et militants de la circonscription de Saint-François, mardi soir. Le parti espère ravir ce siège en présentant une experte en santé publique, Mélissa Généreux.

QS veut également apporter un soutien de 290M$ par année au milieu communautaire dans cette lutte contre la pauvreté.

Une «vraie proposition»

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté salue les engagements de QS. Le regroupement se réjouit de voir une première «vraie proposition» en matière d’assistance sociale avec la hausse des prestations d’aide, depuis le début de la campagne électorale.

«C’est clairement un très bon pas en avant. Nous, on revendique que l’ensemble des Québécois et Québécoises puissent avoir minimalement la couverture des besoins de base, c’est-à-dire qui est calculée par la mesure du panier de consommation (MPC)», a réagi la porte-parole du Collectif, Virgine Larivière, à La Presse Canadienne.

Pour une personne vivant seule à Montréal, la MPC s’élève à 21 500$ annuellement, donne en exemple Mme Larrivière. Le montant ne serait pas encore entièrement couvert avec la hausse suggérée par QS.

La revendication du Collectif va encore plus loin, demandant que les prestations d’aide sociale soient indexées aux trois mois afin de suivre la hausse du coût de la vie.

«Ça permettrait au moins que les personnes assistées sociales ne perdent pas du minuscule pouvoir d’achat qu’elles ont en ce moment», a soutenu Mme Larivière au bout du fil.

Elle déplore le peu d’intérêt autour des enjeux de lutte contre la pauvreté. À l’invitation du Collectif, quatre des cinq principaux partis politiques ont transmis leurs engagements en matière de lutte contre la pauvreté. Seul le Parti conservateur du Québec n’a pas pris part à l’exercice.

En date de juillet, près de 240 000 ménages sont prestataires des programmes d’assistance sociale, en hausse de 3,8% par rapport à la même période l’an dernier, selon le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street termine hésitante, plutôt dans le rouge, avant un discours de la Fed

Mis à jour à 16:55 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce aux gains de l'énergie.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:35 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, BRP et Banque Scotia

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.