Perspectives : les entreprises canadiennes sont plus optimistes

Publié le 11/01/2010 à 13:41

Perspectives : les entreprises canadiennes sont plus optimistes

Publié le 11/01/2010 à 13:41

Les perspectives s'améliorent pour de nombreuses entreprises. Photo: Bloomberg.

Ce n’est pas encore un enthousiasme délirant, mais les entreprises canadiennes semblent voir la lumière au bout du tunnel, si l’on se fie aux derniers chiffres de l’enquête de la Banque du Canada.

L’enquête de l’hiver 2009-2010 sur les perspectives des entreprises témoigne d’une confiance grandissante dans le redressement de l’économie et d’un appétit plus grand pour la prise de risque.

«Bien que le solde des opinions au sujet de la progression future des ventes ait peu varié et que les répondants estiment encore que la reprise sera graduelle, davantage d’entreprises envisagent d’augmenter leurs dépenses d’investissement et leurs effectifs que lors des deux dernières enquêtes», indique la Banque devant les résultats de son dernier coup de sonde.

Ainsi, à la question de savoir si le rythme d’expansion des entreprises s’intensifiera au cours des douze derniers mois, le solde des opinions s’est établi à 50%. Bien que cela représente  une baisse de trois points par rapport à l’automne 2009, ce chiffre demeure très élevé comparativement à l’an dernier.

À l’hiver 2008-2009, ce solde était négatif et s’établissait à -35%.

Le solde des opinions au sujet des investissements en machines et matériel est aussi aujourd’hui fermement positif, ce qui porte à croire que les dépenses d’investissement augmenteront au cours des 12 prochains mois. Ce solde a atteint 17%, comparativement à 3% à l’automne 2009.

De plus, les répondants font état d’un assouplissement des conditions de crédit au cours des trois derniers mois. Ce sont toutefois surtout les grandes sociétés qui en ont profité.

Reste que la plupart des firmes disent continuer d’afficher des capacités excédentaires. La proportion de répondants qui estiment qu’ils auraient du mal à faire face à une hausse inattendue de la demande a remonté par rapport au plancher record enregistré dans l’enquête de l’automne, mais donne toujours à penser que les pressions sur la capacité sont limitées.

Les firmes étant en mesure de recruter à même l’important bassin de travailleurs qualifiés devenus disponibles pendant la récession, le pourcentage de celles qui ont signalé que des pénuries de main-d’oeuvre limitaient leur capacité de répondre à la demande est également tombé à son niveau le plus bas depuis le début de l’enquête.

 

 

À la une

Mise à jour économique: le crédit d'impôt destiné aux aînés passe de 411$ à 2000$

Il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

Le ministre Girard a réaffirmé qu’il anticipait un ralentissement économique en 2023.

EN DIRECT: suivez la mise à jour économique du gouvernement caquiste

Il y a 11 minutes | Les Affaires

Suivez toutes les informations sur la mise à jour économique du gouvernement avec notre expert invité, Raphaël Melançon.

Elon Musk VS Bernard Arnault: qui sera le plus riche à la fin de la journée?

Il y a 28 minutes | LesAffaires.com et AFP

Qui sera l'homme le plus riche du monde à la fin de la journée? C'est le duel du jour que suit Forbes.