Pas d'écoute électronique: «une question de droit», dit Michel Arsenault

Publié le 07/10/2013 à 18:15, mis à jour le 07/10/2013 à 19:00

Pas d'écoute électronique: «une question de droit», dit Michel Arsenault

Publié le 07/10/2013 à 18:15, mis à jour le 07/10/2013 à 19:00

Satisfait de la gouvernance

Michel Arsenault se dit satisfait de l’amélioration des règles de gouvernance apportée à l’organisation et au Fonds de solidarité ces dernières années. Il a fait cette déclaration lundi alors que le témoin Ken Pereira expliquait à la commission Charbonneau comment le patron de la FTQ a refusé un pot-de-vin de 300 000 $ en 2008, pour faciliter la progression d’un projet au Fonds. Une offre que Michel Arsenault a déjà nié avoir reçue.

«Les problèmes dont vous avez entendu parler, ce sont des histoires de 2007, 2008… Ce que je peux vous dire, c’est qu’on est dans un processus. On travaille sur notre gouvernance tous les jours. Moi je suis satisfait de ce que le Fonds nous a présenté au conseil d’administration. Tout le monde a agréé pour améliorer notre gouvernance ; c’est ce qu’on fait» a dit Michel Arsenault après la présentation de la nouvelle Politique économique du gouvernement Marois à la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Il s'est ensuite éclipsé sans attendre la suite de nos questions.

Avec la Presse canadienne

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.