Legault lance sa campagne en appelant Anglade «cette madame»

Publié le 28/08/2022 à 17:58

Legault lance sa campagne en appelant Anglade «cette madame»

Publié le 28/08/2022 à 17:58

Par La Presse Canadienne

François Legault (Photo: Getty images)

Jonquière — Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault a lancé sa campagne électorale, dimanche, en appelant la cheffe libérale Dominique Anglade «cette madame».

Lire notre dossier sur les Élections provinciales 2022.

Plus tôt en matinée, M. Legault s’était rendu au bureau du lieutenant-gouverneur, J. Michel Doyon, pour dissoudre officiellement l’Assemblée nationale.

Il a informé les journalistes que la campagne de la CAQ allait s’orchestrer autour de cinq grands thèmes: l’éducation, l’économie, l’environnement, la santé et l’identité.

Mais alors qu’il était en conférence de presse devant la chute Montmorency, à Québec, le chef caquiste a refusé d’appeler sa vis-à-vis libérale par son nom. 

«La croissance a été meilleure au Québec qu’en Ontario. Donc, comment cette madame peut−elle dire que l’économie du Québec ne va pas bien?» a-t-il lancé.

La principale intéressée a immédiatement rétorqué dans un gazouillis: «Mon nom est Dominique.» François Legault s’est ensuite justifié en disant ne pas vouloir «personnaliser» les débats.

 

Maladresses

François Legault n’en est pas à sa première maladresse. Il a déjà qualifié la députée de Sherbrooke Christine Labrie de «Mère Theresa» et accueilli une question du libéral Pierre Arcand avec un «Il n’est pas mort, lui?». 

Dimanche, il a réclamé aux Québécois un deuxième mandat, en précisant qu’il n’était pas parfait.

«Je veux être bien clair là, je ne suis pas parfait, a-t-il dit. Vous l’avez vu: ça m’arrive de faire des erreurs. Et quand ça m’arrive, on n’essaie pas de persister par orgueil, mais il faut faire preuve d’humilité.» 

Il a répondu à un journaliste qui lui demandait s’il n’était pas son propre pire ennemi qu’il essayait d’être «authentique, de dire ce que je pense».

Or, il y a des limites, a laissé entendre le chef de Québec solidaire, Gabriel Nadeau−Dubois, qui faisait campagne dimanche à Sherbrooke.

«Avant "madame", il y a eu "Mère Theresa". Ce n’est pas la première fois. Moi, ce n’est pas comme ça que je vais référer à Dominique Anglade», a déclaré M. Nadeau−Dubois. 

François Legault fait preuve de «condescendance» et de «mépris» envers la cheffe libérale, s’est indigné à son tour le candidat libéral dans LaFontaine, Marc Tanguay. 

«Écoutez, moi je m’embarque avec le style que vous connaissez, a répondu François Legault, sans s’excuser. Ce sont les Québécois qui vont choisir, en bout de ligne, le 3 octobre prochain.»

La caravane caquiste s’est arrêtée dimanche après−midi dans une crèmerie à Alma, puis dans la circonscription de Jonquière, considérée comme prenable puisque le député péquiste Sylvain Gaudreault ne s’y représente pas.

 

«Qui voulez-vous qui gère votre portefeuille?»

Faisant campagne sous le slogan «Continuons», François Legault a déclaré qu’il présentera dans les prochains jours quatre mesures pour aider les Québécois à gérer la hausse du coût de la vie. 

Il a rappelé que son gouvernement avait augmenté les salaires en éducation, adopté des lois en matière d’identité et déposé un «solide» plan chiffré en environnement. 

Il a plaidé qu’il fallait faire confiance notamment à Christian Dubé pour renouveler le système de santé, et à toute l’équipe économique, la «meilleure», pour prendre le virage vers l’économie verte.

Selon lui, les autres partis politiques font de «grands discours», mais n’ont pas de «plans concrets».

«Qu’est−ce qu’ils proposent? On ne le sait pas», a-t-il raillé en conférence de presse.

Par ailleurs, le chef caquiste a invité les Québécois à se poser les questions suivantes: «Quelle équipe est la plus compétente?» et «Qui voulez−vous qui gère votre portefeuille?»

 

Par Caroline Plante

Sur le même sujet

Responsabilités confiées par Legault aux élus de la CAQ: les hommes d'abord

Ces diverses nominations sont souvent le prix de consolation offert aux députés qui n'ont pas eu un ministère.

QS prêtera serment au roi pour déposer un projet de loi abolissant l'obligation

Mis à jour le 03/11/2022 | La Presse Canadienne

Dès la rentrée au Salon Bleu, le parti déposera un nouveau projet de loi afin de rendre ce serment facultatif.

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.