Legault justifie le «troisième lien» par l'attente sur les ponts

Publié le 08/04/2022 à 07:55

Legault justifie le «troisième lien» par l'attente sur les ponts

Publié le 08/04/2022 à 07:55

Par La Presse Canadienne

François Legault a reproché à tous les partis d’opposition de dire non au troisième lien, en arguant qu’il faut un nouveau lien entre les centres-villes de Québec et Lévis, appelées à devenir une deuxième «métropole économique». (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — Le temps d’attente pour traverser les ponts à Québec dépassera bientôt l’attente dans les embouteillages sur les ponts de la région montréalaise, prédit François Legault pour justifier le projet de tunnel Québec-Lévis.

Le premier ministre a fait savoir jeudi qu’une annonce confirmant le projet controversé de «troisième lien» aura lieu dans les prochains jours.

Dans une usine de montage d’autocars à Sainte-Claire, dans Beauce-Appalaches, il a vanté le projet estimé à plus de 10 milliards $ et a été applaudi par les ouvriers rassemblés pour l’écouter. 

Il a reproché à tous les partis d’opposition de dire non au troisième lien, en arguant qu’il faut un nouveau lien entre les centres-villes de Québec et Lévis, appelées à devenir une deuxième «métropole économique».

Donc même avec de nouveaux modes de transport comme le futur tramway à Québec, la circulation augmentera, notamment en raison de la livraison de marchandises avec des camions. 

«On prévoit, avec l’augmentation de la population, que le nombre de minutes d’attente sur les deux ponts (à Québec) sera plus long que les temps d’attente sur les ponts de Montréal», a-t-il fait savoir en conférence de presse. 

La Coalition avenir Québec (CAQ) s’est fait élire et a raflé presque toute la région de la Capitale-Nationale en 2018 en s’engageant à réaliser le projet de troisième lien. 

À six mois des élections, les détails précis de ce projet et les études pour l’appuyer se font toujours attendre.  

Sur le même sujet

À la une

Et si François Legault s'inspirait de l'autre modèle allemand?

ANALYSE. L'Allemagne a non seulement un secteur manufacturier très dynamique, mais aussi un mode de scrutin exemplaire.

Le PQ fait peu de cas de la perte de l’appui éditorial du journal «Le Devoir»

Mis à jour à 12:08 | La Presse Canadienne

S’il a perdu le soutien du quotidien, Paul St-Pierre Plamondon espère convaincre les indécis.

Nadeau-Dubois invite à «une grande jase politique» pour convaincre les indécis

Mis à jour à 12:04 | La Presse Canadienne

«Là c'est important de parler à vos parents, grands-parents, de leur dire ce qui vous inquiète pour l'avenir.»