La TD fait l'objet d'un examen public pour l'acquisition de First Horizon

Publié le 18/08/2022 à 14:34, mis à jour le 18/08/2022 à 15:13

La TD fait l'objet d'un examen public pour l'acquisition de First Horizon

Publié le 18/08/2022 à 14:34, mis à jour le 18/08/2022 à 15:13

Par La Presse Canadienne

La réunion virtuelle est convoquée conjointement par le Conseil de la Réserve fédérale des États-Unis et le Bureau américain du contrôleur de la monnaie. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — La Banque TD a été invitée jeudi à prendre des engagements fermes pour être plus accessible aux collectivités mal desservies des États-Unis lors d’une réunion publique sur son projet de rachat de la First Horizon Bank, établie à Memphis.

La réunion virtuelle, convoquée conjointement par le Conseil de la Réserve fédérale des États-Unis et le Bureau américain du contrôleur de la monnaie qui examinent l’accord proposé de 13,4 milliards de dollars américains, a entendu plusieurs groupes préoccupés par les antécédents de la TD en matière de service aux clients noirs et latino-américains.

Rachel Labush, avocate superviseure aux Community Legal Services de Philadelphie, a mis de l’avant un rapport d’enquête de 2018 qui a révélé que la TD était, parmi les grandes banques, la plus susceptible de refuser une demande de prêt d’une personne noire ou latino-américaine.

Les propres recherches de son organisation ont révélé qu’au cours des trois dernières années de prêts hypothécaires résidentiels à Philadelphie, la TD était, parmi ses pairs, à égalité pour le pourcentage le plus bas de prêts hypothécaires aux Noirs et aux Hispaniques, et était moins susceptible d’approuver un candidat noir à revenu élevé qu’un candidat blanc à faible revenu, ajoute Mme Labush.

«Dans notre enquête, la Banque TD s’est démarquée parmi les banques pour les disparités raciales dans les prêts hypothécaires», conclut-elle. 

Comme plusieurs autres orateurs, elle a exhorté les régulateurs à subordonner l’approbation de la fusion à un accord solide sur les avantages communautaires, avec des engagements comprenant un accès accru aux prêts hypothécaires pour les emprunteurs issus de minorités visibles, davantage de prêts aux petites entreprises et une augmentation des succursales dans les quartiers mal desservis.

D’autres groupes qui ont travaillé avec et reçu du soutien de la TD ou de First Horizon ont exprimé leur soutien à l’accord et à l’implication communautaire des deux banques.

«Nous appuyons cette fusion parce que nous espérons qu’elle apportera des ressources supplémentaires à notre communauté, mais aussi aux communautés à travers le pays qui peuvent bénéficier d’une banque plus grande qui a essentiellement plus de ressources», indique William Stoudt, directeur général de Rebuilding Together, à La Nouvelle-Orléans.

Leo Salom, directeur général de la Banque TD aux États-Unis, a souligné les récentes mesures de la banque, notamment un programme de crédit spécial conçu pour accroître l’accession à la propriété parmi les «communautés de couleur», un fonds d’actions de 105 M$ US que la banque a créé l’année dernière pour soutenir les petites entreprises appartenant à des minorités et son travail par l’entremise de la fondation caritative de la TD.

«Nous sommes fiers du rôle que nous jouons dans nos communautés et nous sommes ravis de l’opportunité d’étendre notre impact grâce à notre association avec First Horizon», ajoute M. Salom. 

Il a également vanté les changements apportés aux politiques de découverts de la banque, qui ont augmenté le seuil des frais et introduit un délai de grâce. Cependant, la banque a également été critiquée pour avoir toujours facturé des frais de découverts alors que certaines autres grandes banques américaines les ont supprimés, en particulier après que la TD a fait face à un règlement de 122 M$ US avec les régulateurs américains en 2021 résultant de pratiques illégales de découvert.

Pendant que M. Salom soulignait que la banque prévoyait d’ouvrir plus de succursales et a vanté que certaines succursales sont ouvertes sept jours sur sept, Leo Williams des Springfield Neighborhood Housing Services a rétorqué qu’il était préoccupé par la fermeture potentielle d’une succursale de la Banque TD dans un quartier à prédominance noir et latino-américain, qui n’est actuellement ouverte que deux jours par semaine.

La réunion publique n’était pas une exigence de l’examen d’acquisition, mais a été convoquée à un moment où les régulateurs ont appelé à un contrôle accru de l’activité de fusion dans le secteur bancaire. Les dirigeants de TD précisent qu’ils ne s’attendaient à aucun retard dans la fusion et qu’elle devrait être conclue au premier trimestre de son exercice 2023.

Les agences fédérales américaines ont également tenu une réunion publique à la mi-juillet pour le rachat proposé par BMO de 16,3 G$ US de Bank of the West, où de nombreux groupes communautaires ont demandé que l’accord soit bloqué jusqu’à ce qu’un accord solide sur les avantages pour la communauté puisse être conclu.

La banque a également été critiquée pour le nombre proportionnellement faible de prêts hypothécaires accordés aux personnes noires et latino-américaines, tandis que de nombreuses associations communautaires qui ont reçu un financement de BMO ont exprimé leur soutien à l’accord.

 

Sur le même sujet

Le lanceur d'alerte de Twitter détaille ses accusations devant les sénateurs

Mis à jour le 13/09/2022 | AFP

«La direction de Twitter trompe les élus, les régulateurs et même son propre conseil d'administration.»

Twitter: Musk autorisé à modifier sa plainte avec le lanceur d'alerte

Mis à jour le 07/09/2022 | AFP

Elon Musk pourra ajouter les accusations du lanceur d'alerte dans ses arguments, mais le procès ne sera pas repoussé.

À la une

Les chefs de parti donnent un dernier coup à la veille du scrutin

Mis à jour à 18:20 | La Presse Canadienne

Plusieurs chefs se sont rendus dans des circonscriptions où se déroulent des luttes serrées à la veille du scrutin.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la relève manufacturière

Édition du 21 Septembre 2022 | Catherine Charron

La question de François-Xavier Tétreault, cofondateur des équipements Ostrya.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.