La Banque du Canada affiche la première perte trimestrielle de son histoire

Publié le 29/11/2022 à 17:03

La Banque du Canada affiche la première perte trimestrielle de son histoire

Publié le 29/11/2022 à 17:03

Par La Presse Canadienne

Certains économistes affirment que le problème dont est saisie la banque centrale est en grande partie un problème comptable. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — La Banque du Canada a perdu 522 millions de dollars au troisième trimestre, enregistrant ainsi sa première perte en 87 ans d’histoire.

Dans son plus récent rapport financier trimestriel, la banque centrale a indiqué que les revenus d’intérêts sur ses actifs n’avaient pas suivi le rythme des charges d’intérêts sur les dépôts à la banque, qui ont augmenté dans un contexte de hausse rapide des taux d’intérêt.

Les hausses dynamiques des taux d’intérêt opérées par la Banque du Canada cette année ont fait augmenter le coût des frais d’intérêt qu’elle paie sur les soldes de règlement déposés dans les comptes des grandes banques.

Pendant ce temps, le revenu que la banque centrale reçoit des obligations d’État qu’elle détient est resté fixe.

La Banque du Canada a considérablement augmenté la taille de ses actifs pendant la pandémie, dans le cadre de son programme d’achat d’obligations d’État. Également connue sous le nom d’assouplissement quantitatif, cette politique faisait partie des efforts de la banque centrale pour stimuler l’économie.

Cette expansion des actifs coûte maintenant à la banque centrale, car elle a payé les obligations d’État avec la création de soldes de règlement.

S’exprimant devant le comité des finances de la Chambre des communes la semaine dernière, le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a évoqué les pertes prévues.

Il a affirmé que les pertes n’affectaient pas la capacité de la banque centrale à mener sa politique monétaire.

Il a noté que l’ampleur et la durée des pertes dépendraient de la trajectoire des taux d’intérêt et de l’évolution de l’économie.

«Après une période de pertes, la Banque du Canada retrouvera un bénéfice net positif», a-t-il affirmé.

La Banque du Canada se tourne vers le gouvernement fédéral pour trouver une solution pour équilibrer ses comptes.

Bien qu’il existe quelques options disponibles, certains économistes affirment que le problème dont est saisie la banque centrale est en grande partie un problème comptable plutôt qu’un problème de politique monétaire.

 

Sur le même sujet

La Fed relève ses taux de 0,25 point et anticipe des hausses supplémentaires

Mis à jour le 01/02/2023 | AFP

Les taux de la Fed se situent désormais dans une fourchette de 4,50 à 4,75%.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Pourquoi la Banque du Canada a relevé son taux directeur?

La Banque du Canada a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage, le 25 janvier dernier.