L'entreprise de cannabis Canopy Growth remercie 800 travailleurs

Publié le 09/02/2023 à 08:20

L'entreprise de cannabis Canopy Growth remercie 800 travailleurs

Publié le 09/02/2023 à 08:20

Par La Presse Canadienne

Les changements visent à aider l’entreprise à atteindre la rentabilité. (Photo: La Presse Canadienne)

Canopy Growth mettra à pied 800 travailleurs dans le cadre d’un plan de transformation qui verra l’entreprise fermer son installation phare et consolider certaines de ses activités de culture.

Le producteur de cannabis de Smiths Falls, en Ontario, a indiqué jeudi que la mise à pied toucherait 35% de ses travailleurs. Environ 40% des suppressions d’emplois ont lieu immédiatement, et le reste au cours des prochains mois.

Cette décision vise à aider l’entreprise derrière des marques comme Tweed, Quatreau, Doja et Ace Valley à atteindre la rentabilité et à lui permettre de connaître une croissance durable et à long terme. Ces deux objectifs sont devenus difficiles parce que le marché illicite capte encore environ 40% de toutes les ventes de cannabis et que le secteur canadien du cannabis est évalué en deçà du cap des 7 milliards $ qui était jadis projeté, a souligné le chef de la direction de Canopy, David Klein.

«Nous nous attendons à ce que les défis du secteur perdurent pendant des années et, par conséquent, sa pérennité est remise en question», a-t-il affirmé jeudi, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

Le cours de l’action de Canopy chutait de 16,1% à 3,08$ en après-midi, après que la société a affiché une perte nette de 266,7 millions $, soit 54 cents par action, pour son troisième trimestre clos le 31 décembre. Ce résultat se comparait à une perte nette de 115,5 millions $, ou 28 cents par action, pour le même trimestre un an plus tôt.

Canopy a expliqué que cette plus grande perte était principalement due à des variations hors trésorerie de la juste valeur, et à une augmentation de la dépréciation des actifs et des coûts de restructuration.

Les revenus nets pour le trimestre ont totalisé 101,2 millions $, contre 141,0 millions $ un an plus tôt.

À la suite des mesures annoncées jeudi, Canopy inscrira une charge avant impôt d’entre 425 millions $ et 525 millions $, mais espère réaliser des économies d’entre 140 millions $ et 160 millions $ au cours des 12 prochains mois.

Les réductions de personnel dans la culture, la fabrication et d’autres secteurs d’activité permettront à elles seules d’économiser de 45 millions $ à 50 millions $ sur le coût annualisé des marchandises vendues, a calculé Judy Hong, directrice financière de la société.

Fermeture de l’ancien siège social

D’autres économies proviendront de la fermeture de l’installation au 1 Hershey Drive, à Smiths Falls, juste au sud d’Ottawa, où la chocolaterie Hershey avait autrefois une usine.

Le 1 Hershey Drive, qui a longtemps été le siège social de Canopy, était le site principal de l’entreprise pour la production de fleurs et de produits comestibles, mais abritait également des bureaux.

L’entreprise va maintenant mener ses activités de postproduction pour les fleurs au 99, rue Lorne, qui se trouve essentiellement en face du 1 Hershey Drive, et dispose déjà d’un centre de distribution régional, d’une installation d’embouteillage et de capacités de boissons.

Canopy cessera également de s’approvisionner en fleurs à partir de son usine de Mirabel, qui est détenue et exploitée par Les Serres Vert Cannabis, une coentreprise entre l’entreprise et des Serres Stéphane Bertrand, un exploitant de serres de tomates.

Canopy achetait auparavant du cannabis à la coentreprise, mais cessera cette activité et passera maintenant à une stratégie d’approvisionnement plus flexible pour s’assurer que les produits cultivés au Québec sont acheminés aux consommateurs de la province.

La société est toujours en discussion sur l’avenir à long terme du site, a indiqué M. Klein.

Pour compléter les changements apportés aux installations, la culture sera consolidée sur les sites de Canopy à Kincardine, en Ontario, et à Kelowna, en Colombie-Britannique.

Au fur et à mesure que l’entreprise transfère ses installations et ses activités, elle s’efforcera d’équilibrer la fabrication à interne avec des tiers en concentrant ses capacités internes sur les fleurs, les préroulés, les gélules et les huiles. Elle s’appuiera sur des tiers pour l’approvisionnement en produits de vapotage, en boissons, en produits comestibles et en extraits.

La dernière partie des changements prendra la forme d’un partenariat avec la société québécoise EXKA, qui détient la plus grande bibliothèque de cannabis au monde. La société gérera désormais le programme génétique de Canopy, ce qui permettra à cette dernière de préserver ses investissements dans la génétique et de recevoir des souches optimisées et de nouveaux cultivars.

À la une

L'art de composer avec la météo sur les terrains de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Les clubs de golf doivent ajuster leur mode d'opération et leurs stratégies marketing.

Cinq suggestions pour «pimper» votre tournoi de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Voici cinq entreprises qui ont ce qu'il faut pour surprendre vos participants.

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

13/04/2024 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.