L'économie canadienne a crû de 0,5% en janvier

Publié le 31/03/2023 à 16:45

L'économie canadienne a crû de 0,5% en janvier

Publié le 31/03/2023 à 16:45

Par La Presse Canadienne

Statistique Canada a souligné que bon nombre des principaux moteurs de croissance de janvier étaient également ceux qui avaient contribué le plus à la baisse de décembre. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — La croissance économique a repris son cours en janvier, après avoir enregistré une légère contraction en décembre, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Le produit intérieur brut a progressé de 0,5% au premier mois de l’année, après s’être contracté de 0,1% au dernier mois de 2022, a précisé l’agence fédérale.

La prévision préliminaire de Statistique Canada pour le mois de février entrevoit une croissance de 0,3%, mais elle a rappelé que cette donnée serait révisée d’ici sa publication officielle, dans un mois.

«Il y avait de nombreuses indications que l’économie avait connu un bon départ en 2023, mais l’explosion de vigueur d’aujourd’hui est bien au-dessus des opinions les plus optimistes», a écrit l’économiste en chef de la Banque de Montréal, Douglas Porter, dans un rapport.

«Même si la croissance stagne en mars, il semble maintenant que le premier trimestre affichera une croissance de 2,5%, contre une lecture stable au quatrième trimestre. Alors que nous continuons à nous attendre à un ralentissement notable au cours des deux prochains trimestres, nous augmentons notre estimation de croissance du PIB pour l’ensemble de 2023 […] à 1,0%.»

Les industries productrices de biens ont progressé de 0,4% en janvier, tandis que les industries productrices de services ont augmenté de 0,6%.

Statistique Canada a souligné que bon nombre des principaux moteurs de croissance de janvier étaient également ceux qui avaient contribué le plus à la baisse de décembre.

La croissance de janvier était ainsi attribuable aux secteurs du commerce de gros, du transport et de l’entreposage, de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz naturel, qui avaient tous reculé en décembre.

Le commerce de gros a avancé de 1,8% en janvier, soutenu par les grossistes-marchands de machines, de matériel et de fournitures, tandis que le secteur de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz naturel a affiché une hausse de 1,1% après avoir cédé 3,3% en décembre.

Le secteur du transport et de l’entreposage a crû de 1,9% en janvier, ce qui a plus que contrebalancé son recul de 1,1% de décembre, qui avait été attribué aux mauvaises conditions météorologiques.

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.