Fed: il est trop tôt pour réduire les taux, estime un responsable

Publié le 13/05/2024 à 12:34

Fed: il est trop tôt pour réduire les taux, estime un responsable

Publié le 13/05/2024 à 12:34

Par AFP

Les taux de la Fed restent à un niveau élevé, compris entre 5,25% et 5,50%, après une hausse rapide et importante afin de combattre une inflation record. (Photo: 123RF)

La Réserve fédérale américaine (Fed) devrait maintenir ses taux à leurs niveaux actuels et poursuivre sa politique monétaire «restrictive», jusqu'à ce que de réels progrès soient visibles dans le retour de l'inflation vers la cible de 2%, a estimé lundi le vice-président de la Fed, Philip Jefferson.

«Compte tenu du ralentissement des progrès réalisés en vue de rapprocher l'inflation de notre cible, il est approprié que nous maintenions la politique monétaire en zone restrictive, telle qu'elle est actuellement», a estimé Philip Jefferson lors d'un événement à Cleveland (nord).

«Nous avons besoin de preuves supplémentaires que l'inflation est en train de revenir vers notre cible de 2%», a-t-il ajouté, «tant que ce n'est pas le cas, nous devons maintenir les taux.» 

Les commentaires de Philip Jefferson viennent confirmer les propos tenus au début du mois par le président de l'institution, Jerome Powell, qui avait estimé lors d'une conférence de presse qu'«il est probable que la possibilité de voir notre confiance s'améliorer prenne plus de temps que prévu initialement».

Si les marchés espéraient jusqu'à mi-avril une première baisse des taux lors de la réunion prévue en juin, ils se montrent désormais plus prudents, envisageant un maintien aux niveaux actuels lors de la prochaine réunion, les 11 et 12 mai, et n'envisagent désormais plus de baisse avant la réunion des 17 et 18 septembre, la dernière prévue avant les élections américaines, selon l'outil de suivi FedWatch de CME Group.

Les taux de la Fed restent à un niveau élevé, compris entre 5,25% et 5,50%, après une hausse rapide et importante afin de combattre une inflation record, qui avait atteint 9,5% sur un an mi 2022.

Après avoir vu l'inflation fortement reculer durant l'année 2023, cette dernière s'est stabilisée sur les premiers mois de 2024, repartant même légèrement à la hausse en mars, à 2,7% sur un an, selon l'indice PCE qui est celui privilégié par la Fed.

Sur le même sujet

La banque centrale évitera l’assouplissement quantitatif à moins d’un épisode majeur

Le résumé des délibérations de la banque centrale sur la réduction de son taux directeur devrait être publié le 19 juin.

Inquiétudes des niveaux d’investissement dans le secteur privé

Mis à jour le 30/05/2024 | La Presse Canadienne

Stephen Poloz affirme que les investissements ont été freinés par la hausse des dépenses gouvernementales.

À la une

RONA nomme un nouveau président et chef de la direction

RONA a indiqué que M. Iacobucci ne fait plus partie de l’organisation.

À surveiller: Adobe, Cargojet et OceanaGold

09:18 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Adobe, Cargojet et OceanaGold ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: Wall Street ouvre sans tendance générale claire

Mis à jour il y a 50 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert dans le rouge.